Dimanche 18 Avril 2021

Actus et culture animalières

Version Beta 2.1

RÉPERTOIRES
ARCHIVAGES
HALLS
THÈMES
FORMAT
RÉACTIONS
NOUS AIDER

Vaste coup de filet international contre le trafic d'animaux sauvages

Ce contenu est, implicitement ou non, plutôt défavorable au changement de statut des animaux en tant qu’êtres soumis aux caprices de la brutalité humaine.
Contenu issu d’un livre, d’une revue, d’un magazine
Podcast, ou contenu audio
GF
Grand Format
Synthèse
Article mis à jour le
 5 novembre 2020
Contenu central
(Crédits : Edgar Su / REUTERS)
AjustezCes options sont inopérantes sous Internet Explorer 8
votre confort de lecture

Policiers et douaniers du monde entier ont mené la plus vaste opération jamais organisée contre le trafic de faune et de flore sauvage, impliquant 109 pays et près de 2 000 saisies d’espèces sauvages protégées, dont 440 pièces d’ivoire, plus de 4 300 oiseaux et près de 10 000 tortues vivantes, selon Interpol

Policiers et douaniers du monde entier ont mené la plus vaste opération jamais organisée contre le trafic de faune et de flore sauvage, impliquant 109 pays et près de 2 000 saisies d’espèces sauvages protégées, dont 440 pièces d’ivoire, plus de 4 300 oiseaux et près de 10 000 tortues vivantes, selon Interpol

Cet effort, coordonné par Interpol et l’Organisation mondiale des douanes (OMD), a permis de repérer près de 600 suspects et de provoquer des arrestations dans le monde entier. 
Surnommé Operation Thunderball (Opération Tonnerre en français, ndlr), il s’agit de la troisième d’une série d’interventions. Interpol avait déjà mené l’opération Thunderbird en 2017 et l’opération Thunderstorm en 2018, qui visaient toutes deux le commerce illégal d’espèces sauvages et de bois d’oeuvre et avaient entraîné des milliers de saisies.

Et cette dite criminalité a fortement augmenté ces dernières années. C’est pourquoi Interpol et l’OMD ont décidé d’unir leurs forces, comme le raconte Roux Raath, responsable du programme Environnement de l’OMD : « La demande [de produits de la faune sauvage] augmente ».

En juin, les autorités ont saisi 23 primates vivants, 30 grands félins, plus d’une tonne d’écailles de pangolins, 74 camions de bois, plus de 2 600 plantes et près de 10 000 espèces marines. Par le nombre de pays qu’elle a mobilisé, c’était la plus grande opération contre la criminalité liée aux espèces sauvages jamais menée. Les opérations précédentes de la série « Thunder » impliquaient moins de 100 pays.

Le butin de l'opération Thunderball (Crédits : Interpol)

L’opération s’est concentrée sur l’identification des itinéraires et des points chauds du trafic en amont, dans le but de prévenir la criminalité liée aux espèces sauvages. « Lorsque nous commençons à travailler, la plupart du temps, il est trop tard pour la conservation », déclare Henri Fournel, coordinateur d’Interpol pour la sécurité environnementale. « Nous voulons simplement faire savoir aux criminels que… nous les surveillons. »

L’Opération Thunderball n’est « pas une affaire de chiffres », indique Raath de l’OMD. Le nombre de saisies a diminué au fil des ans, ce qui signifie que les efforts des forces de l’ordre conduisent au « démantèlement des réseaux criminels ».

(…)

Pour Susan Lieberman, vice-présidente des politiques internationales de la Wildlife Conservation Society basée à New York, c’est là la clef pour lutter contre la criminalité liée aux espèces sauvages. Il s’agit de cibler les « réseaux criminels responsables », et non les individus. Elle indique qu’il est « fantastique » qu’Interpol et l’OMD aient pour objectif de perturber les réseaux criminels et que, pour être plus efficaces, les pays doivent faire le suivi des poursuites.

« Bien souvent, il y a des saisies, puis plus rien », dit-elle. « Les gens doivent aller en prison, en particulier ceux qui gèrent ces réseaux. »

(…)

Article indexé par Franck Isaac
Article traduit par Franck Isaac
La pétition en ligne ici
Auteur(s)
Rachel Fobar
Auteur(s) de l'oeuvre
Publication complète
Meta-source
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
Morceaux choisis
Cet effort, coordonné par Interpol et l’Organisation mondiale des douanes (OMD), a permis de repérer près de 600 suspects et de provoquer des arrestations dans le monde entier.
En juin, les autorités ont saisi 23 primates vivants, 30 grands félins, plus d’une tonne d’écailles de pangolins, 74 camions de bois, plus de 2 600 plantes et près de 10 000 espèces marines. Par le nombre de pays qu’elle a mobilisé, c’était la plus grande opération contre la criminalité liée aux espèces sauvages jamais menée.
Le nombre de saisies a diminué au fil des ans, ce qui signifie que les efforts des forces de l’ordre conduisent au « démantèlement des réseaux criminels ».
« Bien souvent, il y a des saisies, puis plus rien », dit-elle. « Les gens doivent aller en prison, en particulier ceux qui gèrent ces réseaux. »
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES
Auteur(s)
Rachel Fobar
Auteur(s) de l'œuvre
Publication complète
Meta-source
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
Cet effort, coordonné par Interpol et l’Organisation mondiale des douanes (OMD), a permis de repérer près de 600 suspects et de provoquer des arrestations dans le monde entier.
En juin, les autorités ont saisi 23 primates vivants, 30 grands félins, plus d’une tonne d’écailles de pangolins, 74 camions de bois, plus de 2 600 plantes et près de 10 000 espèces marines. Par le nombre de pays qu’elle a mobilisé, c’était la plus grande opération contre la criminalité liée aux espèces sauvages jamais menée.
Le nombre de saisies a diminué au fil des ans, ce qui signifie que les efforts des forces de l’ordre conduisent au « démantèlement des réseaux criminels ».
« Bien souvent, il y a des saisies, puis plus rien », dit-elle. « Les gens doivent aller en prison, en particulier ceux qui gèrent ces réseaux. »
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES
0 0 voter
L'article est-il instructif ?
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires