|
|
|
Lundi 14 Juin 2021
Lundi 14 Juin 2021

Le média de la condition animale

Version Beta 2.1

Un lion en captivité tue son géôlier

Ce contenu est, implicitement ou non, plutôt défavorable au changement de statut des animaux en tant qu’êtres soumis aux caprices de la brutalité humaine.
Contenu issu d’un livre, d’une revue, d’un magazine
Podcast, ou contenu audio
GF
Grand Format
Compte-rendu
Article-source publié le
 5 mars 2019
Extrait de l'article
Michal Prasek, 34 ans, élevait 2 lions sans autorisation. (Crédits : ZDENEK NEMEC / MAFRA / PROFIMEDIA)
AjustezCes options sont inopérantes sous Internet Explorer 8
votre confort de lecture

Un Tchèque, qui élevait deux lions sans autorisation, a été attaqué et tué mardi matin par l’un d’entre eux, un mâle de neuf ans, à Zdechov, un village de l’est de la République tchèque, a annoncé la police.

Un Tchèque, qui élevait deux lions sans autorisation, a été attaqué et tué mardi matin par l’un d’entre eux, un mâle de neuf ans, à Zdechov, un village de l’est de la République tchèque, a annoncé la police.

“Je peux confirmer la mort de l’éleveur”, a déclaré à l’AFP la porte-parole de la police régionale, Lenka Javorkova. “La police a été obligée de tuer les deux lions par balles afin de pouvoir récupérer l’homme”, a-t-elle poursuivi. 

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de l’accident. La victime, un homme de 34 ans, gardait les deux félins, le mâle et une femelle de deux ans, sans autorisation des services vétérinaires locaux, dans un enclos bâti sans permis de construction.

La police avait été alertée par le père de la victime, qui a vu vers 7h locales sur une caméra de surveillance le corps de son fils gisant à l’intérieur de l’enclos. Le père a déclaré aux médias locaux que la cage était fermée de l’intérieur, précise la BBC

(…)

L’homme élevait le mâle depuis 2016 et la femelle depuis l’année dernière. La présence des deux animaux suscitait une vive inquiétude à Zdechov, un village d’environ 600 habitants. En juin dernier, la lionne promenée en laisse par son propriétaire à l’extérieur de l’enclos avait attaqué et blessé un cycliste.

“L’incident d’aujourd’hui va peut-être enfin permettre de résoudre ce problème de longue date”, a réagi le maire de la ville, Tomas Kocourek, rapporte la BBC

Article indexé par Franck Isaac
Article traduit par Franck Isaac
La pétition en ligne ici
Commentaire du curateur

Il est regrettable, sinon scandaleux, que les autorités tchèques aient directement tué les deux félins, plutôt que d’utiliser des munitions hypodermiques pour les endormir, et trouver des solutions alternatives pour leur transfert dans un environnement plus adapté à leurs besoins.
Ces deux animaux ont payé le prix cher de cette révolte – ou de ce coup de folie – lié à leur détention. D’un autre côté, cette mort vaut peut-être mieux qu’une vie de misère et d’ennui entre des barreaux…

Auteur(s)
Liv Audigane
Auteur(s) de l'oeuvre
Publication complète
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
Morceaux choisis
La victime, un homme de 34 ans, gardait les deux félins, le mâle et une femelle de deux ans, sans autorisation des services vétérinaires locaux, dans un enclos bâti sans permis de construction.
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES
Auteur(s)
Liv Audigane
Auteur(s) de l'œuvre
Publication complète
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
La victime, un homme de 34 ans, gardait les deux félins, le mâle et une femelle de deux ans, sans autorisation des services vétérinaires locaux, dans un enclos bâti sans permis de construction.
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES
0 0 votes
L'article est-il instructif ?
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires