Dimanche 18 Avril 2021

Actus et culture animalières

Version Beta 2.1

RÉPERTOIRES
ARCHIVAGES
HALLS
THÈMES
FORMAT
RÉACTIONS
NOUS AIDER

Un indonésien marche 700 km à reculons pour dénoncer la déforestation

Ce contenu est, implicitement ou non, plutôt défavorable au changement de statut des animaux en tant qu’êtres soumis aux caprices de la brutalité humaine.
Contenu issu d’un livre, d’une revue, d’un magazine
Podcast, ou contenu audio
GF
Grand Format
Synthèse
Article-source publié le
 16 août 2019
Contenu central
Medi Bastoni marche avec des rétroviseurs pour éviter les obstacles. (Crédits :
AjustezCes options sont inopérantes sous Internet Explorer 8
votre confort de lecture

Depuis la mi-juillet, Medi Bastoni est en marche.
Mais cet Indonésien de 43 ans, qui est sur le point d’achever un parcours de 700 kilomètres à pied depuis l’est de Java jusqu’à Djakarta, a choisi d’inverser le sens normal du déplacement à pied : il marche en arrière, équipé d’un rétroviseur qui permet de ne pas buter sur les obstacles que sa progression originale ne lui permettrait pas de distinguer.

Depuis la mi-juillet, Medi Bastoni est en marche.
Mais cet Indonésien de 43 ans, qui est sur le point d’achever un parcours de 700 kilomètres à pied depuis l’est de Java jusqu’à Djakarta, a choisi d’inverser le sens normal du déplacement à pied : il marche en arrière, équipé d’un rétroviseur qui permet de ne pas buter sur les obstacles que sa progression originale ne lui permettrait pas de distinguer.

Désireux d’attirer l’attention de ses concitoyens sur l’ampleur de la déforestation dans son pays, ce natif du petit village de Dono, situé dans l’est javanais, espère que ce tour de force pédestre va faire suffisamment parler de la cause environnementale pour lui permettre de remplir l’un des objectifs de son « pèlerinage » : le samedi 17 août, date prévue de son arrivée dans la capitale indonésienne, il espère pouvoir rencontrer le président Joko Widodo à l’occasion de la fête nationale commémorant la déclaration d’indépendance. Il aimerait que le chef de l’Etat, réélu pour un second mandat en avril dernier, lui remette symboliquement une graine, qu’il ira par la suite planter près de chez lui sur les flancs du mont Willis, un volcan particulièrement touché par la déforestation.

« Je suis épuisé, bien sûr, mais je suis prêt à mener un tel combat au nom des générations futures, a déclaré l’adepte de la marche arrière durant son périple. Chez moi, on est en train de perdre tous les arbres, cela vaut le coup de se fatiguer et de souffrir pour ça ! »

Selon un rapport de Greenpeace, l’archipel indonésien de 260 millions d’habitants enregistre l’un des taux de déforestation les plus élevés de la planète.

Durant les quatre semaines de son périple, Medi Bastoni a marché de 20 à 30 kilomètres par jour.

(…)

Tout le long de son parcours, il a été applaudi par des supporteurs, preuve que sa performance n’est pas passée inaperçue en ces temps de réseaux sociaux, très dynamiques en Indonésie. On lui offre des repas gratuits, des gens lui proposent de l’héberger pour la nuit. Le marcheur se lève tous les jours très tôt, pour prendre la route avant que la chaleur ne devienne par trop intolérable.

(…)

 

Article indexé par Franck Isaac
Article traduit par Franck Isaac
La pétition en ligne ici
Version originale
Crédits : SAKTI TV Official
Auteur(s)
Bruno Philip
Auteur(s) de l'oeuvre
Publication complète
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
Morceaux choisis
« Chez moi, on est en train de perdre tous les arbres, cela vaut le coup de se fatiguer et de souffrir pour ça ! »
Selon un rapport de Greenpeace, l’archipel indonésien de 260 millions d’habitants enregistre l’un des taux de déforestation les plus élevés de la planète.
Tout le long de son parcours, il a été applaudi par des supporteurs, preuve que sa performance n’est pas passée inaperçue en ces temps de réseaux sociaux, très dynamiques en Indonésie.
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES
Auteur(s)
Bruno Philip
Auteur(s) de l'œuvre
Publication complète
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
« Chez moi, on est en train de perdre tous les arbres, cela vaut le coup de se fatiguer et de souffrir pour ça ! »
Selon un rapport de Greenpeace, l’archipel indonésien de 260 millions d’habitants enregistre l’un des taux de déforestation les plus élevés de la planète.
Tout le long de son parcours, il a été applaudi par des supporteurs, preuve que sa performance n’est pas passée inaperçue en ces temps de réseaux sociaux, très dynamiques en Indonésie.
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES
0 0 voter
L'article est-il instructif ?
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires