|
|
|
Jeudi 23 Septembre 2021
Jeudi 23 Septembre 2021

Média participatif sur la condition animale

Version Beta 2.1

Média participatif sur la condition animale

Un an de prison ferme pour un braconnier d'oiseaux

Ce contenu est, implicitement ou non, plutôt défavorable au changement de statut des animaux en tant qu’êtres soumis aux caprices de la brutalité humaine.
Contenu issu d’un livre, d’une revue, d’un magazine
Podcast, ou contenu audio
GF
Grand Format
Synthèse
Article-source publié le
 25 février 2021
Extrait de l'article
Le rouge-gorge familier bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 (modifié en 2009) relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire23. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter s'il s'agit d'oiseaux prélevés dans le milieu naturel (Wikipédia) (Crédits : MSphotos / Pixabay)
AjustezCes options sont inopérantes sous Internet Explorer 8
votre confort de lecture

«Une première en France» selon la Ligue de protection des oiseaux : un braconnier qui chassait des oiseaux protégés, notamment à la glu, a été condamné à un an de prison ferme à Toulon, ont affirmé mercredi 24 février des avocats de la LPO et du chasseur.

 

«Une première en France» selon la Ligue de protection des oiseaux : un braconnier qui chassait des oiseaux protégés, notamment à la glu, a été condamné à un an de prison ferme à Toulon, ont affirmé mercredi 24 février des avocats de la LPO et du chasseur.

 

L’Office français de la biodiversité (OFB) a salué une “sanction exemplaire”, contre un homme qui détenait “dans ses congélateurs 75 rouges-gorges, une espèce protégée”, et près de 2000 pièges, lors de son interpellation par des inspecteurs de l’OFB.

Le chasseur sans permis a aussi été condamné à 5000 euros d’amende et près de 20.000 euros de dommages et intérêts à verser aux parties civiles, dont la LPO et diverses organisations de défense de l’environnement. Outre les rouges-gorges, traditionnellement mangés en brochettes dans le Var, au prix de 20 à 40 euros la brochette, selon l’OFB, le braconnier pratiquait aussi la chasse à la glu pour une autre espèce protégée, le tarin des aulnes. Cet oiseau “est particulièrement recherché en raison de son plumage coloré”, a rappelé l’Office de la biodiversité.

Pièges à fer, très prisés des braconniers, permettent de capturer des espèces protégées, notamment des rouges-gorges, ainsi que des grives et des merles. (Crédits : Concha Agero / OFB)
Pas de passe-droit pour l'âge ou les traditions

“On a voulu faire un exemple, on a tapé fort”, a regretté l’avocate du braconnier, Me Elodie Gozzo. Elle a déploré “un mépris des traditions” et fait valoir que son client, une personne âgée, n’avait “pas les mêmes références en termes d’environnement qu’une personne de 30 ans”
Selon le président de la LPO, Yves Verilhac, joint par l’AFP, cette peine de prison ferme constitue “une première en France pour les oiseaux protégés”. “La France est un des pires pays d’Europe pour le braconnage d’oiseaux, avec l’Italie et l’Espagne, accuse-t-il.“Après la destruction de leur habitat, la capture et la commercialisation sont des causes majeures du déclin de ces espèces dans la nature”, a souligné de son côté l’OFB.

(…)

Tout le matériel du braconnier a été confisqué. Il a été également condamné à 5 ans de retrait du permis de chasser et d'interdiction de détenir une arme. (Crédits : Concha Agero / OFB)

 En juillet, la Commission européenne a demandé une nouvelle fois à la France de mettre fin “à la chasse illégale et de réexaminer ses méthodes de capture d’oiseaux”, pointant du doigt en particulier la chasse à la glu, pour les grives, et aux filets, pour les alouettes. Ces méthodes non sélectives de chasse sont interdites par une directive de 2009 sur la protection des oiseaux, sauf sur dérogations selon des conditions strictes “qui ne sont pas remplies” par la France.

(…)

Article indexé par Franck Isaac
Article traduit par Franck Isaac
La pétition en ligne ici
Auteur(s)
S.B.-E.
Auteur(s) de l'oeuvre
Publication complète
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
Morceaux choisis
L’Office français de la biodiversité (OFB) a salué une “sanction exemplaire”, contre un homme qui détenait “dans ses congélateurs 75 rouges-gorges, une espèce protégée”, et près de 2000 pièges
Le chasseur sans permis a aussi été condamné à 5000 euros d’amende et près de 20.000 euros de dommages et intérêts à verser aux parties civiles, dont la LPO et diverses organisations de défense de l’environnement.
Le président de la LPO Yves Verilhac, a estimé que cette peine de prison ferme constitue «une première en France pour les oiseaux protégés». Selon lui, «la France est un des pires pays d’Europe pour le braconnage d’oiseaux, avec l’Italie et l’Espagne».
Auteur(s)
S.B.-E.
Auteur(s) de l'œuvre
Publication complète
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
L’Office français de la biodiversité (OFB) a salué une “sanction exemplaire”, contre un homme qui détenait “dans ses congélateurs 75 rouges-gorges, une espèce protégée”, et près de 2000 pièges
Le chasseur sans permis a aussi été condamné à 5000 euros d’amende et près de 20.000 euros de dommages et intérêts à verser aux parties civiles, dont la LPO et diverses organisations de défense de l’environnement.
Le président de la LPO Yves Verilhac, a estimé que cette peine de prison ferme constitue «une première en France pour les oiseaux protégés». Selon lui, «la France est un des pires pays d’Europe pour le braconnage d’oiseaux, avec l’Italie et l’Espagne».

Laisser un commentaire