|
|
|
Jeudi 23 Septembre 2021
Jeudi 23 Septembre 2021

Média participatif sur la condition animale

Version Beta 2.1

Média participatif sur la condition animale

Réouverture des "marchés humides" chinois vecteurs d'épidémies, comme avant

Ce contenu est, implicitement ou non, plutôt défavorable au changement de statut des animaux en tant qu’êtres soumis aux caprices de la brutalité humaine.
Contenu issu d’un livre, d’une revue, d’un magazine
Podcast, ou contenu audio
GF
Grand Format
Reportage
Synthèse
Article-source publié le
 28 mars 2020
Extrait de l'article
chauve-souris-mortes
Les chauve-souris, dont on sait qu'elles sont de grands réservoirs à virus, sont de retour sur les étals chinois. (Crédits : The Eddge / Facebook)
AjustezCes options sont inopérantes sous Internet Explorer 8
votre confort de lecture

Des chiens et des chats terrifiés s’entassent dans des cages rouillées. Chauves-souris et scorpions mis en vente comme médecine traditionnelle. Lapins et canards abattus et écorchés côte à côte sur un sol de pierre recouvert de sang, de saleté et de restes d’animaux.

Des chiens et des chats terrifiés s’entassent dans des cages rouillées. Chauves-souris et scorpions mis en vente comme médecine traditionnelle. Lapins et canards abattus et écorchés côte à côte sur un sol de pierre recouvert de sang, de saleté et de restes d’animaux.

Ces scènes ont été profondément troublantes hier, alors que la Chine célébrait sa “victoire” sur le coronavirus en rouvrant des marchés de viande sordides du type de ceux qui ont déclenché la pandémie il y a trois mois, sans aucune tentative apparente de relever les normes d’hygiène pour prévenir une future épidémie.

Alors que la pandémie qui a débuté à Wuhan a forcé les pays du monde entier à se renfermer, un correspondant du Mail on Sunday a vu hier des milliers de clients affluer vers un vaste marché couvert à Guilin, dans le sud-ouest de la Chine. Ici, des cages de différentes espèces étaient empilées les unes sur les autres.

Dans un autre marché de viande à Dongguan, dans le sud de la Chine, un autre correspondant a photographié un vendeur de médicaments qui revenait au travail jeudi avec un panneau d’affichage annonçant des chauves-souris – que l’on pense être la cause de l’épidémie initiale de Wuhan – ainsi que des scorpions et d’autres créatures.

Déni, amnésie, et complotisme

Les scènes choquantes ont eu lieu alors que la Chine a finalement levé un embargo national d’une semaine et encouragé les gens à retourner à la vie quotidienne normale pour relancer l’économie en déclin. Les statistiques officielles ont indiqué qu’il n’y avait pratiquement pas de nouvelles infections.

Le marché de Guilin était bondé de clients hier, avec de la viande fraîche de chien et de chat, un plat traditionnel d’hiver “réchauffant”.

Le correspondant qui s’est rendu à Dongguan a déclaré : “Les marchés ont recommencé à fonctionner exactement de la même manière qu’avant le coronavirus. La seule différence est que les agents de sécurité essaient d’empêcher quiconque de prendre des photos, ce qui n’aurait jamais été le cas auparavant”.

(…)

Aujourd’hui, après une chute spectaculaire des taux d’infection en Chine, le gouvernement de Pékin promeut des théories de conspiration selon lesquelles l’épidémie n’a pas du tout débuté en Chine. Une histoire discréditée, largement diffusée sur la plateforme chinoise de médias sociaux Weibo, affirme que le coronavirus a été détecté pour la première fois en Italie en novembre.

Entre-temps, les autorités chinoises ont avancé des théories de conspiration sans fondement selon lesquelles l’armée américaine aurait amené le virus sur ses côtes. La seule ville chinoise encore fermée hier était Wuhan, mais hier, même les restrictions ont commencé à être levées, avec l’autorisation de circuler des trains à grande vitesse.

Article indexé par Franck Isaac
Article traduit par Franck Isaac

ALLER PLUS LOIN

La pétition en ligne ici
Crédits : Fox News
Auteur(s)
Georges Knowles
Auteur(s) de l'oeuvre
Publication complète
Traduit par
Canal Animal
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
Morceaux choisis
aucune tentative apparente de relever les normes d’hygiène pour prévenir une future épidémie
Le marché de Guilin était bondé de clients hier, avec de la viande fraîche de chien et de chat, un plat traditionnel d’hiver “réchauffant”.
Les marchés ont recommencé à fonctionner exactement de la même manière qu’avant le coronavirus. La seule différence est que les agents de sécurité essaient d’empêcher quiconque de prendre des photos, ce qui n’aurait jamais été le cas auparavant
le gouvernement de Pékin promeut des théories de conspiration selon lesquelles l’épidémie n’a pas du tout débuté en Chine
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES
Auteur(s)
Georges Knowles
Auteur(s) de l'œuvre
Publication complète
Traduit par
Canal Animal
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
aucune tentative apparente de relever les normes d’hygiène pour prévenir une future épidémie
Le marché de Guilin était bondé de clients hier, avec de la viande fraîche de chien et de chat, un plat traditionnel d’hiver “réchauffant”.
Les marchés ont recommencé à fonctionner exactement de la même manière qu’avant le coronavirus. La seule différence est que les agents de sécurité essaient d’empêcher quiconque de prendre des photos, ce qui n’aurait jamais été le cas auparavant
le gouvernement de Pékin promeut des théories de conspiration selon lesquelles l’épidémie n’a pas du tout débuté en Chine
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES

Laisser un commentaire