Mercredi 28 Octobre 2020
RÉPERTOIRES
ARCHIVAGES
HALLS
THÈMES
FORMAT
RÉACTIONS
NOUS AIDER
Le média participatif d'actualités animalières
Tout être vivant doté d'une personnalité est une personne
Annuaires évènementiel & associatif animaliers
|
|

Quand le lobby de la viande s'empare du flexitarisme

Ce contenu est, implicitement ou non, plutôt défavorable au changement de statut des animaux en tant qu'êtres soumis aux caprices de la brutalité humaine.
Synthèse
Article-source publié le
 27 février 2019
Texte central
AjustezCes options sont inopérantes sous Internet Explorer 8
votre confort de lecture

Au Salon de l'agriculture, le spectaculaire stand de l'Interprofession de la viande (Interbev) s'est transformé en publicité géante pour les régimes alimentaires "flexitariens".
Un sacré paradoxe quand on sait que les flexitariensParfois appelé semi-végétarisme, c'est une pratique alimentaire dont la base quotidienne est végétarienne, mais qui autorise une consommation occasionnelle de viande. On qualifie ainsi couramment de flexitarien quelqu'un qui a fortement réduit sa consommation de viande sans pour autant être devenu végétarien. (Source : Wikipédia) prônent une réduction des protéines animales en mangeant de la viande de façon raisonnable et raisonnée et en choisissant des produits de qualité issus d'une production durable et responsable.

Jusqu'ici, le stand Interbev, dans les différents salons de l'élevage ou de l'agriculture, était toujours drapé de rouge: la couleur sang, à la gloire de la viande.
Changement de pied cette année avec un stand inondé de vert printemps et d'arcs-en-ciel vantant la "planète flexi". Une pure opération marketing en pleine vague vegan visant à promouvoir la viande de qualité mais qui fait l'impasse sur la réduction de la consommation de protéines animales, pourtant au coeur du flexitarisme.

"Aujourd'hui les autorités préconisent 500 grammes de viande, on est à 320 grammes en France. Le moins c'est déjà fait. Ce qu'on préconise, c'est manger mieux", assume au micro du HuffPost Jean-François Guihard, président de la Confédération française de la boucherie.

Cette stratégie se veut aussi une réponse aux critiques des défenseurs des animaux. L'an passé, l'association "269 Libération Animaleavait d'ailleurs manifesté bruyamment devant le stand Interbev en brandissant des pancartes revendiquant la "libération animale".

Pour éviter que des événements de ce type se reproduisent, les professionnels de la viande ont réalisé leur communication autour du flexitarisme avec pour slogan "Aimez la viande, mangez-en mieux". Une communication pensée très en amont, un an et demi, et validée par les 21 familles au sein de l'interprofession d'après les informations de Jean-François Guihard. Le tout dans le but de séduire les "millennials".

(...)

Myriam Roche et Pierre Tremblay
Auteur(s)
Myriam Roche et Pierre Tremblay
Publication complète

Titre, chapô, images, intertitres, infobulles sont composés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (...)

Morceaux choisis
Changement de pied cette année avec un stand inondé de vert printemps et d'arcs-en-ciel vantant la "planète flexi". Une pure opération marketing en pleine vague vegan
les professionnels de la viande ont réalisé leur communication autour du flexitarisme avec pour slogan "Aimez la viande, mangez-en mieux"
La pétition en ligne ici
Le Huffpost
Post-Scriptum
Auteur(s)
Myriam Roche et Pierre Tremblay
Publication complète

Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés produits par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (...)

Changement de pied cette année avec un stand inondé de vert printemps et d'arcs-en-ciel vantant la "planète flexi". Une pure opération marketing en pleine vague vegan
les professionnels de la viande ont réalisé leur communication autour du flexitarisme avec pour slogan "Aimez la viande, mangez-en mieux"
0 0 voter
L'article est-il instructif ?
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires