Dimanche 18 Avril 2021

Actus et culture animalières

Version Beta 2.1

RÉPERTOIRES
ARCHIVAGES
HALLS
THÈMES
FORMAT
RÉACTIONS
NOUS AIDER

Offensive de Trump contre une loi emblématique de protection animale

Ce contenu est, implicitement ou non, plutôt défavorable au changement de statut des animaux en tant qu’êtres soumis aux caprices de la brutalité humaine.
Contenu issu d’un livre, d’une revue, d’un magazine
Podcast, ou contenu audio
GF
Grand Format
Synthèse
Article-source publié le
 le 12 août 2019
Contenu central
Trump pose à côté d'un pyrargue à tête blanche, une des espèces protégées par l'Endangered Species Act auquel le président américain veut s'attaquer. (Crédits : Martin Schoeller / AFP)
AjustezCes options sont inopérantes sous Internet Explorer 8
votre confort de lecture

La mesure illustre, une nouvelle fois, la politique du président américain, Donald Trump, à l’encontre de la biodiversité et en faveur de l’industrie. 

La mesure illustre, une nouvelle fois, la politique du président américain, Donald Trump, à l’encontre de la biodiversité et en faveur de l’industrie. 

Le gouvernement des Etats-Unis a entériné, lundi 12 août, l’assouplissement substantiel d’une loi fédérale qui protège depuis 1973 de nombreuses espèces menacées sur le sol américain et qui a notamment permis de sauver de l’extinction l’emblème même du pays, le pygargue à tête blanche.
D’après des sondages, une grande majorité des citoyens américains sont attachés à l’Endangered Species Act, une loi faisant référence sur le plan mondial en matière de sauvegarde de l’environnement, votée sous la présidence de Richard Nixon.
Mais l’administration du président républicain Donald Trump a souhaité y apporter des changements significatifs, supprimant une clause accordant automatiquement la même protection aux espèces dites « menacées » qu’aux espèces « en danger d’extinction » immédiat.

La loi modifiée supprime aussi une phrase stipulant que les considérations économiques ne doivent pas entrer en ligne de compte dans les décisions visant à protéger la faune sauvage.

(…)

L'Endangered Species Act a permis de sauver de l'extinction de très nombreuses espèces menacées. (Crédits : defendersofwildlife)
Tribunaux en point de mire

De nombreuses organisations de défense de l’environnement ont dénoncé ces changements, qui vont, selon elles, aboutir à une destruction progressive de l’habitat des espèces protégées. 
« Cette tentative de mettre à mal la protection des espèces en danger ou menacées porte les deux marques caractéristiques de la plupart des actions du gouvernement Trump : c’est un cadeau à l’industrie et c’est illégal », a réagi Drew Caputo, de l’ONG Earthjustice, promettant de porter l’affaire devant les tribunaux.

Le loup, dont la population a été décimée au début du XXe siècle, a probablement été sauvé de l’extinction par l’Endangered Species Act, tout comme le pygargue à tête blanche, aussi appelé aigle pêcheur, passé de 417 spécimens en 1963 à quelque 10 000 couples aujourd’hui.

Depuis l’élection de Donald Trump en 2016, le gouvernement américain a modifié plus de 80 textes ayant trait à la santé humaine ou l’environnement en invoquant la nécessité d’assouplir les réglementations encadrant les entreprises.

Article indexé par Franck Isaac
Article traduit par Franck Isaac
La pétition en ligne ici
Crédits : France TV Washington
Crédits : TV5 Monde
Crédits : defendersofwildlife
Auteur(s)
Auteur(s) de l'oeuvre
Publication complète
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
Morceaux choisis
Le gouvernement des Etats-Unis a entériné, lundi 12 août, l’assouplissement substantiel d’une loi fédérale qui protège depuis 1973 de nombreuses espèces menacées sur le sol américain et qui a notamment permis de sauver de l’extinction l’emblème même du pays, le pygargue à tête blanche.
De nombreuses organisations de défense de l’environnement ont dénoncé ces changements, qui vont, selon elles, aboutir à une destruction progressive de l’habitat des espèces protégées. 
Le loup, dont la population a été décimée au début du XXe siècle, a probablement été sauvé de l’extinction par l’Endangered Species Act, tout comme le pygargue à tête blanche
Depuis l’élection de Donald Trump en 2016, le gouvernement américain a modifié plus de 80 textes ayant trait à la santé humaine ou l’environnement
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES
Auteur(s)
Auteur(s) de l'œuvre
Publication complète
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
Le gouvernement des Etats-Unis a entériné, lundi 12 août, l’assouplissement substantiel d’une loi fédérale qui protège depuis 1973 de nombreuses espèces menacées sur le sol américain et qui a notamment permis de sauver de l’extinction l’emblème même du pays, le pygargue à tête blanche.
De nombreuses organisations de défense de l’environnement ont dénoncé ces changements, qui vont, selon elles, aboutir à une destruction progressive de l’habitat des espèces protégées. 
Le loup, dont la population a été décimée au début du XXe siècle, a probablement été sauvé de l’extinction par l’Endangered Species Act, tout comme le pygargue à tête blanche
Depuis l’élection de Donald Trump en 2016, le gouvernement américain a modifié plus de 80 textes ayant trait à la santé humaine ou l’environnement
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES
0 0 voter
L'article est-il instructif ?
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires