Dimanche 18 Avril 2021

Actus et culture animalières

Version Beta 2.1

RÉPERTOIRES
ARCHIVAGES
HALLS
THÈMES
FORMAT
RÉACTIONS
NOUS AIDER

Le Danemark acquiert les 4 derniers éléphants de cirque pour leur offrir une retraite

Ce contenu est, implicitement ou non, plutôt défavorable au changement de statut des animaux en tant qu’êtres soumis aux caprices de la brutalité humaine.
Contenu issu d’un livre, d’une revue, d’un magazine
Podcast, ou contenu audio
GF
Grand Format
Synthèse
Article-source publié le
 31 août 2019
Contenu central
Les derniers éléphants du cirque Cirkus Arena vont enfin cesser de se donner en spectacle sous l'impulsion du gouvernement danois. (Crédits : Hasse Ferrold)
AjustezCes options sont inopérantes sous Internet Explorer 8
votre confort de lecture

Controversée, comme dans de très nombreux pays occidentaux, la présence d’animaux sauvages sur les pistes des cirques était très encadrée dans le pays scandinave.

Controversée, comme dans de très nombreux pays occidentaux, la présence d’animaux sauvages sur les pistes des cirques était très encadrée dans le pays scandinave.

Seuls sont autorisés les éléphants, les otaries et les zèbres mais un projet de loi visant à interdire complètement les animaux sauvages va être déposé à la rentrée parlementaire, selon un communiqué du ministère.

Le gouvernement va débourser 11 millions de couronnes (près d’1,5 million d’euros) pour acquérir Ramboline, Lara, Djunga et Jenny, est-il précisé. La prochaine adresse des pachydermes n’est pas encore connue mais ce sera dans un zoo.

« Les éléphants seront remis à l’établissement qui peuvent leur offrir le plus haut niveau de bien-être« , a souligné le communiqué. Une quarantaine de pays dans le monde, dont 19 en Europe, ont interdit les animaux sauvages, ou certains d’entre eux, dans les cirques.

Si les autorités danoises ont su se montrer courageuses sur le sujet des animaux sauvages dans les cirques – alors que la France n’a toujours pas légiféré en la matière (NdCA : Pétition ci-dessous), le pays reste toutefois sous le feu des critiques pour le massacre annuel des baleines sur les îles Féroé (Grindadráp)… toujours autorisé sous couvert d’une sorte de « dérogation culturelle » !

Article indexé par Franck Isaac
Article traduit par Franck Isaac
Auteur(s)
Auteur(s) de l'oeuvre
Publication complète
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
Morceaux choisis
Le gouvernement va débourser 11 millions de couronnes (près d’1,5 million d’euros) pour acquérir Ramboline, Lara, Djunga et Jenny, est-il précisé.
« Les éléphants seront remis à l’établissement qui peuvent leur offrir le plus haut niveau de bien-être », a souligné le communiqué.
le pays reste toutefois sous le feu des critiques pour le massacre annuel des baleines sur les îles Féroé (Grindadráp)
Auteur(s)
Auteur(s) de l'œuvre
Publication complète
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
Le gouvernement va débourser 11 millions de couronnes (près d’1,5 million d’euros) pour acquérir Ramboline, Lara, Djunga et Jenny, est-il précisé.
« Les éléphants seront remis à l’établissement qui peuvent leur offrir le plus haut niveau de bien-être », a souligné le communiqué.
le pays reste toutefois sous le feu des critiques pour le massacre annuel des baleines sur les îles Féroé (Grindadráp)
0 0 voter
L'article est-il instructif ?
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires