Dimanche 18 Avril 2021

Actus et culture animalières

Version Beta 2.1

RÉPERTOIRES
ARCHIVAGES
HALLS
THÈMES
FORMAT
RÉACTIONS
NOUS AIDER

La maltraitance animale égyptienne nourrie par le tourisme

Ce contenu est, implicitement ou non, plutôt défavorable au changement de statut des animaux en tant qu’êtres soumis aux caprices de la brutalité humaine.
Contenu issu d’un livre, d’une revue, d’un magazine
Podcast, ou contenu audio
GF
Grand Format
Critique
Le tourisme est une véritable plaie pour ces pauvres bêtes aux mains de bourreaux qui n'ont cure des commandements du respect de la bête dans l'Islam. (Crédits : PETA ASIA / Canal Animal)
Crédits : PETA France
Article vidéo créé par Franck Isaac
La pétition en ligne ici
Commentaire du curateur

Ce problème de maltraitance publique, en plus d’apparaître comme culturel, relève surtout d’un manque d’empathie total pour l’animal.
L’éthique musulmane condamne fermement la cruauté faite aux animaux.
Le Coran affirme ainsi : « Nulle bête marchant sur terre, nul oiseau volant de ses ailes, qui ne soit comme vous en communautés. » (Coran, 6,38).
La Tradition rapporte aussi de nombreuses communications orales du Prophète Mohammed relatif à sa bonté envers les animaux, comme par exemple celle-ci :
« Une femme a été envoyé direct en Enfer à cause d’une chatte qu’elle avait enfermée jusqu’à ce qu’elle pérît. Elle l’avait enfermée sans la nourrir ni l’abreuver et avait refusé de la libérer pour qu’elle puisse se nourrir elle-même à l’extérieur. »

Morceaux choisis
Les animaux qui transportent les touristes sont maltraités au vu et au su de tous.
On les force à porter des touristes sous une chaleur accablante, mordant la poussière, même s’ils sont épuisés et très amaigris.
Beaucoup d’autres animaux souffrent également de blessures douloureuses, certaines sont cachées par la selle.
Les chameaux se font même cogner les testicules.
Si vous montez ces animaux, vous financez ces sévices extrêmes.
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES
Les animaux qui transportent les touristes sont maltraités au vu et au su de tous.
On les force à porter des touristes sous une chaleur accablante, mordant la poussière, même s’ils sont épuisés et très amaigris.
Beaucoup d’autres animaux souffrent également de blessures douloureuses, certaines sont cachées par la selle.
Les chameaux se font même cogner les testicules.
Si vous montez ces animaux, vous financez ces sévices extrêmes.
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES
0 0 voter
L'article est-il instructif ?
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires