|
|
|
Lundi 14 Juin 2021
Lundi 14 Juin 2021

Le média de la condition animale

Version Beta 2.1

La Fédération des Chasseurs porte plainte contre Super U pour "propos discriminants"

Ce contenu est, implicitement ou non, plutôt défavorable au changement de statut des animaux en tant qu’êtres soumis aux caprices de la brutalité humaine.
Contenu issu d’un livre, d’une revue, d’un magazine
Podcast, ou contenu audio
GF
Grand Format
Synthèse
Article-source publié le
 08/08/2019
Extrait de l'article
Le président de la Fédération nationale des chasseurs Willy Schraen, ici en octobre 2018. (Crédits : Romuald Meigneux / SIPA)
AjustezCes options sont inopérantes sous Internet Explorer 8
votre confort de lecture

Début juillet, les photos de deux gérants de Super U posant aux côtés de leurs trophées lors d’un safari en Afrique avaient provoqué une vive polémique.

Début juillet, les photos de deux gérants de Super U posant aux côtés de leurs trophées lors d’un safari en Afrique avaient provoqué une vive polémique.

Face à la pression de l’enseigne, ils avaient alors quitté leurs fonctions.
Un mois plus tard, la fédération nationale des chasseurs (FNC) a décidé de poursuivre en justice les magasins U qu’elle accuse d’avoir tenu des “propos discriminants”.
Le 1er août dernier, une plainte a donc été déposée, rapporte LCI. “Cela commence par les safaris de chasse à l’étranger, mais se poursuivra demain à propos d’autres chasses pratiquées tout aussi légalement en France”, craint la FNC qui entend lutter contre “le dénigrement du droit de pratiquer une activité légale et contre le harcèlement dont sont victimes les chasseurs”.

Le président de la FNC, Willy Schraen, reproche au groupe U sa communication dans cette affaire.
“Le problème, c’est la façon dont ils ont condamné la chasse dans leur communiqué. Dans leur choix de mots, notamment ‘réprobation (…) émotion légitime’, l’enseigne U fait un réel jugement d’intention. Pourquoi ‘légitime’ ? Tout cela est légal, il n’y a rien de choquant”, estime-t-il. De son côté, l’enseigne a confirmé avoir reçu une assignation en justice et réfléchit encore à quelles suites juridiques donner à l’affaire.

Chasseurs divisés

Mais au sein de la fédération nationale des chasseurs, tout le monde ne partage pas cet avis.
Certains adhérents ne cautionnent pas les safaris de chasse à l’étranger. “Je suis chasseur depuis mes 16 ans, j’en ai 67, j’ai toujours aimé la chasse, mais je ne vois pas l’intérêt et la raison d’aller tuer des lions, des hippopotames, des buffles. Pour moi c’est de l’ego surdimensionné et je ne pense pas que cela arrange la chasse en France”, commentait l’un d’eux sur Facebook, relayé par LCI.

Les clichés du couple de gérants posant fièrement aux côtés de cadavres de lion, de léopard, d’éléphant, de buffle et d’alligator avaient suscité une vive émotion sur les réseaux sociaux.
Des internautes appelant même au boycott de la marque.
Si dans un premier temps, le groupe U Les Commerçants avait souligné que ces photos relevaient de la sphère privée, face à la pression, l’enseigne n’a pas eu d’autre choix que de pousser les deux gérants vers la sortie.

(…)

(Crédits : FNC / Facebook / Canal Animal)
Article indexé par Franck Isaac
Article traduit par Franck Isaac

ALLER PLUS LOIN

La pétition en ligne ici
Crédits : LCI
Auteur(s)
Claire Domenech
Auteur(s) de l'oeuvre
Publication complète
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
Morceaux choisis
la FNC [qui] entend lutter contre “le dénigrement du droit de pratiquer une activité légale et contre le harcèlement dont sont victimes les chasseurs”.
Certains adhérents ne cautionnent pas les safaris de chasse à l’étranger. “Je suis chasseur depuis mes 16 ans, j’en ai 67, j’ai toujours aimé la chasse, mais je ne vois pas l’intérêt et la raison d’aller tuer des lions, des hippopotames, des buffles.
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES
Auteur(s)
Claire Domenech
Auteur(s) de l'œuvre
Publication complète
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
la FNC [qui] entend lutter contre “le dénigrement du droit de pratiquer une activité légale et contre le harcèlement dont sont victimes les chasseurs”.
Certains adhérents ne cautionnent pas les safaris de chasse à l’étranger. “Je suis chasseur depuis mes 16 ans, j’en ai 67, j’ai toujours aimé la chasse, mais je ne vois pas l’intérêt et la raison d’aller tuer des lions, des hippopotames, des buffles.
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES
0 0 votes
L'article est-il instructif ?
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires