|
|
|
Jeudi 23 Septembre 2021
Jeudi 23 Septembre 2021

Média participatif sur la condition animale

Version Beta 2.1

Média participatif sur la condition animale

Israël devient le premier pays à bannir tout commerce de la fourrure pour la mode

Ce contenu est, implicitement ou non, plutôt défavorable au changement de statut des animaux en tant qu’êtres soumis aux caprices de la brutalité humaine.
Contenu issu d’un livre, d’une revue, d’un magazine
Podcast, ou contenu audio
GF
Grand Format
Synthèse
Article-source publié le
 9 juin 2021
Extrait de l'article
Les efforts des militants anti-fourrure finissent peu à peu par payer pour sensibiliser l'opinion publique. (Crédits : Yahoo Finances)
AjustezCes options sont inopérantes sous Internet Explorer 8
votre confort de lecture

Après une longue liste de marques comme BurberryGucciMichael KorsJean Paul Gautier… Et si les pays se mettaient eux-mêmes à interdire tout commerce de fourrure animale sur leurs territoires ? Israël semble en tout cas montrer la voie.

Après une longue liste de marques comme BurberryGucciMichael KorsJean Paul Gautier… Et si les pays se mettaient eux-mêmes à interdire tout commerce de fourrure animale sur leurs territoires ? Israël semble en tout cas montrer la voie.

Ce mercredi, le pays a interdit, par décret ministériel, le commerce de fourrure animale pour la mode. Il devient le premier pays à adopter une législation aussi stricte, a annoncé le ministère de l’Environnement.

« Le commerce de fourrure animale, import et export, sera interdit sauf pour les besoins de la recherche, de l’enseignement et de certaines traditions religieuses », affirme le ministère dans un communiqué, précisant que l’interdiction entrera en vigueur dans six mois.

Les ultra-orthodoxes feront exception à la nouvelle loi, en continuant de porter le shtreimel. Le schtreimel est un chapeau de véritable fourrure à large bord fait de treize queues, en règle générale, de zibeline canadienne ou russe, parfois de marte, fouine ou même de renard gris américain. Ces treize queues sont censées représenter les treize aspects de la miséricorde divine (Source : wikipédia) (Crédits : pleinmesmirettes.fr)

Le ministère a également publié une lettre envoyée par Jane Halevy-Moreno, directrice de la Coalition internationale anti-fourrure (IAFC), saluant ce décret qualifié de « geste historique ». « Israël est le premier pays au monde à fermer ses portes à cette cruelle industrie », écrit Halevy-Moreno. Israël avait déjà interdit en 1976 l’élevage d’animaux pour leur fourrure.

Plusieurs pays à travers le monde ont instauré des interdictions partielles de commerce de la fourrure, notamment pour des espèces particulièrement menacée, comme le phoque. Les militants de Fourrure Torture estiment que « plus de 65 millions d’animaux chaque année dans le monde, seulement pour leur fourrure ». L’interdiction totale du commerce de fourrure n’est en vigueur que dans certaines villes, comme São Paulo au Brésil ou encore dans l’Etat de Californie. L’Inde a déjà passé une réglementation similaire à l’échelle du pays, mais seulement pour les peaux de vison, de renard et de chinchilla.

« Israël vient d’entrer dans l’histoire et a porté un énième coup à la cruelle industrie en déclin de la fourrure, s’est félicité Mimi Bekhechi, vice-présidente des programmes internationaux de PETA (Pour une Éthique dans le Traitement des Animaux). Cette décision louable nous rappelle qu’en France, il est grand temps que le Sénat vote en faveur de la loi prévoyant la fermeture des derniers élevages producteurs de fourrure de vison, qui a été quasi-unanimement adoptée à l’Assemblée Nationale en début d’année. »

(…)

Article indexé par Franck Isaac
Article traduit par Franck Isaac

ALLER PLUS LOIN

La pétition en ligne ici
Crédits : i24News
Auteur(s)
Auteur(s) de l'oeuvre
Publication complète
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
Morceaux choisis
le pays a interdit, par décret ministériel, le commerce de fourrure animale pour la mode. Il devient le premier pays à adopter une législation aussi stricte, a annoncé le ministère de l’Environnement.
« Le commerce de fourrure animale, import et export, sera interdit sauf pour les besoins de la recherche, de l’enseignement et de certaines traditions religieuses »
« Israël est le premier pays au monde à fermer ses portes à cette cruelle industrie », écrit Halevy-Moreno. Israël avait déjà interdit en 1976 l’élevage d’animaux pour leur fourrure.
Israël avait déjà interdit en 1976 l’élevage d’animaux pour leur fourrure.
L’interdiction totale du commerce de fourrure n’est en vigueur que dans certaines villes, comme São Paulo au Brésil ou encore dans l’Etat de Californie.
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES
Auteur(s)
Auteur(s) de l'œuvre
Publication complète
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
le pays a interdit, par décret ministériel, le commerce de fourrure animale pour la mode. Il devient le premier pays à adopter une législation aussi stricte, a annoncé le ministère de l’Environnement.
« Le commerce de fourrure animale, import et export, sera interdit sauf pour les besoins de la recherche, de l’enseignement et de certaines traditions religieuses »
« Israël est le premier pays au monde à fermer ses portes à cette cruelle industrie », écrit Halevy-Moreno. Israël avait déjà interdit en 1976 l’élevage d’animaux pour leur fourrure.
Israël avait déjà interdit en 1976 l’élevage d’animaux pour leur fourrure.
L’interdiction totale du commerce de fourrure n’est en vigueur que dans certaines villes, comme São Paulo au Brésil ou encore dans l’Etat de Californie.
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES

Laisser un commentaire