Le média d'informations et de culture animalière

Vendredi 26 Février 2021

Le média d'informations et de culture animalière

Engageons-nous pour
une information complète sur
la zoodiversité et la cause animale

RÉPERTOIRES
ARCHIVAGES
HALLS
THÈMES
FORMAT
RÉACTIONS
NOUS AIDER

Burger King se fiche de sa responsabilité dans la déforestation

Ce contenu est, implicitement ou non, plutôt défavorable au changement de statut des animaux en tant qu’êtres soumis aux caprices de la brutalité humaine.
Contenu issu d’un livre, d’une revue, d’un magazine
Podcast, ou contenu audio
GF
Grand Format
Synthèse
Article-source publié le
 25 mars 2017
Contenu central
Burger King refuse depuis des années de prendre tout engagement dans la préservation des forêts tropicales que son industrie contribue indirectement à détruire. (Crédits : Mighty Earth)
Les derniers mystères de la viande
Les derniers mystères de la viande
AjustezCes options sont inopérantes sous Internet Explorer 8
votre confort de lecture

Un nouveau rapport, émanant de l’organisation environnementale Mighty Earth, a récemment accablé le géant de la malbouffe Burger KingLe Guardian relaie cet édifiant rapport

Burger King est la deuxième chaîne de fast-food au monde, et commercialise tous les jours environ 11 millions de burgers et autres produits carnés, en maintenant une totale opacité quant à la manière dont sa viande est produite.

(…)

Comme le résume l’article du Guardian, il s’avère que la nourriture destinée au bétail qui finira en steak haché — les animaux qui seront abattus pour cinq minutes de plaisir gustatif dans la bouche d’un client — est massivement cultivée dans les forêts tropicales et les savanes boliviennes et brésiliennes, après que les arbres et la végétation aient été brûlés à cet effet.

Ces destructions ont été mises en évidence par Mighty Earth à l’aide de drones, d’images satellites et d’enquêtes de terrain (entre autres), en utilisant des modèles systématiques d’incendies de forêt.
Ainsi, Burger King ne cause pas seulement la mort directe de millions et de millions de vaches, bœufs et poulets, il est aussi responsable de la disparition du jaguar, du paresseux, du tamanoir géant, et de tous les animaux sauvages qui voient leur habitat ainsi menacé.

L’an dernier, presque 2 millions d’hectare ont été déforestés au Brésil et 865 000 en Bolivie — des dommages encore plus importants qu’en 2015.

Des fournisseurs biodiverticides

Le Guardian décortique le problème pour remonter jusqu’aux responsables directs : Burger King se fournit auprès de Cargill et Bunge, deux traders agricoles absolument insoucieux de la biodiversité.

Bunge en particulier permet à Burger King de s’approvisionner en fourrage cultivé sur brûlis dans le Cerrado, la savane néotropicale la plus riche avec plus de 160 000 espèces de plantes et animaux. C’est une région reconnue internationalement pour son rôle de collectionneur et distributeur d’eau. C’est aussi le biotope le plus menacé de l’Amérique du Sud à cause de l’expansion de l’agriculture : 50 % du Cerrado est actuellement utilisé pour l’homme.

(…)

Il est plutôt incroyable de lire dans l’article du Guardian l’avis de Sharon Smith, une scientifique qui conseille benoîtement à Burger King de suivre l’exemple de McDonald’s en intégrant la non-destruction des forêts tropicales à son business model. Peut-être ne parlons-nous pas de même McDonald’s… Car la plus grande chaîne de restauration rapide du monde se fournit elle aussi auprès du trader agricole Cargill.
Chaque fois que vous mordez dans un Chicken McNugget, vous mordez dans un morceau d’Amazonie », indique Gavin Edwards, coordinateur des campagnes Greenpeace sur la forêt1.
Pour plus de détails sur les méfaits de McDo dans les forêts tropicales, vous pouvez lire le rapport “Eating up the Amazon”2.

Alternative-burgers

Si cette situation vous interpelle, choisissez de ne plus vous rendre dans l’une de ces destructrices chaînes de fast-food. Si vous vivez à Paris, Hank Burger ou East Side Burgers se chargera d’assouvir sainement, éthiquement, écologiquement votre besoin de junk-food.

Si votre ville n’en propose pas, achetez des pains à burger, un steak végétal et le fromage végétal qui va avec, grillez, composez, dégustez ! On peut (mieux) vivre sans McDonald’s, Burger King et consorts…

Article indexé par Franck Isaac
La pétition en ligne ici
Commentaire du curateur

Sans vouloir faire de généralités, on peut douter de la volonté des grandes enseignes de fast-food de soigner leur image publique au regard de la déforestation qu’elles engendrent, puisqu’on peut parier sans prendre trop de risques, que la plupart de leurs clients n’ont pas de conscience écologique très affutée, et se sentent peu concernés par la tracabilité des burgers ingurgités.
Partant de là, les Burger King et consorts n’ont aucune raison d’améliorer leurs pratiques avec une clientèle si peu regardante des conséquences de leurs circuits d’approvisionnements.

Auteur(s)
Lili Gondawa
Auteur(s) de l'oeuvre
Publication complète
Meta-source
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
Morceaux choisis
Ainsi, Burger King ne cause pas seulement la mort directe de millions et de millions de vaches, bœufs et poulets, il est aussi responsable de la disparition du jaguar, du paresseux, du tamanoir géant, et de tous les animaux sauvages qui voient leur habitat ainsi menacé.
L’an dernier, presque 2 millions d’hectare ont été déforestés au Brésil et 865 000 en Bolivie — des dommages encore plus importants qu’en 2015.
Bunge en particulier permet à Burger King de s’approvisionner en fourrage cultivé sur brûlis dans le Cerrado, la savane néotropicale la plus riche avec plus de 160 000 espèces de plantes et animaux.
« Chaque fois que vous mordez dans un Chicken McNugget, vous mordez dans un morceau d’Amazonie »
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES
Auteur(s)
Lili Gondawa
Auteur(s) de l'œuvre
Publication complète
Meta-source
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
Ainsi, Burger King ne cause pas seulement la mort directe de millions et de millions de vaches, bœufs et poulets, il est aussi responsable de la disparition du jaguar, du paresseux, du tamanoir géant, et de tous les animaux sauvages qui voient leur habitat ainsi menacé.
L’an dernier, presque 2 millions d’hectare ont été déforestés au Brésil et 865 000 en Bolivie — des dommages encore plus importants qu’en 2015.
Bunge en particulier permet à Burger King de s’approvisionner en fourrage cultivé sur brûlis dans le Cerrado, la savane néotropicale la plus riche avec plus de 160 000 espèces de plantes et animaux.
« Chaque fois que vous mordez dans un Chicken McNugget, vous mordez dans un morceau d’Amazonie »
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES
0 0 voter
L'article est-il instructif ?
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires