Tout être doté d'une personnalité est une personne

Version Bêta - En construction - Lancement officiel : 1er semestre 2021
Mercredi 20 Janvier 2021
Le Webcurateur d’actualités animalières
Tout être vivant doté d’une personnalité est une personne
Annuaires évènementiel & associatif animaliers

Engageons-nous pour
une information complète sur
la zoodiversité et la cause animale

|
|
RÉPERTOIRES
ARCHIVAGES
HALLS
THÈMES
FORMAT
RÉACTIONS
NOUS AIDER

Allemagne : le broyage des poussins mâles va continuer

Allemagne / Le broyage des poussins mâles va continuer

Ce contenu est, implicitement ou non, plutôt défavorable au changement de statut des animaux en tant qu’êtres soumis aux caprices de la brutalité humaine.
Contenu issu d’un livre, d’une revue, d’un magazine
Podcast, ou contenu audio
GF
Grand Format
Synthèse
Article-source publié le
 14 janvier 2019
Contenu central
Après 6 ans de bataille judiciaire entre des éleveurs et le Land de Rhénanie-du-Nord, les juges allemands ont autorisé temporairement la continuation de cette pratique. (Crédits : ANDREY RUDAKOV / BLOOMBERG)
AjustezCes options sont inopérantes sous Internet Explorer 8
votre confort de lecture

La plus haute juridiction administrative du pays a donné raison à deux élevages qui s’opposaient à ce que le Land de Rhénanie-du-Nord – Westphalie interdise le broyage de poussins mâles.

C’est la fin d’une longue bataille judiciaire qui opposait, depuis 2013, les élevages de poussins aux législateurs et militants du bien-être animal, bien déterminés à faire interdire le broyage de poussins mâles, dont l’élevage ne présente pas d’intérêt d’un point de vue économique. Cette année-là, le Land de Rhénanie-du-Nord – Westphalie avait essayé de faire voter une loi interdisant la pratique sur son territoire.
Mais deux élevages avaient opposé un recours. Six ans après, la Cour administrative fédérale vient de leur donner satisfaction : le broyage restera autorisé pour une durée indéterminée… qui doit néanmoins faire office de « période transitoire », ont décidé les juges.

Il faut savoir que la loi allemande permet la mise à mort d’animaux uniquement si celle-ci est justifiée. Pour les législateurs de Rhénanie-du-Nord – Westphalie, justement, elle ne l’était pas. La Cour administrative fédérale en a cependant décidé autrement.

45 millions de poussins mâles sont tués tous les ans en Allemagne. Contrairement aux femelles, leur trop faible masse musculaire ne justifie pas leur élevage jusqu’à l’âge où ils pourraient être abattus pour leur chair.

Le gouvernement fédéral allemand est conscient du problème. Guidé par le souhait de trouver des alternatives, il a récemment octroyé une aide de 6,5 millions d’euros à la société Seleggt, qui a développé et commercialise un procédé permettant de connaître le sexe du futur poussin dès le 9e jour de couvaison. Une technique notamment utilisée par l’entreprise française Poulehouse.

(…)

La pétition en ligne ici
Cette vidéo comporte des images difficiles
Crédits : L214
Auteur(s)
Anton Kunin
Auteur(s) de l'oeuvre
Publication complète
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
Morceaux choisis
Il faut savoir que la loi allemande permet la mise à mort d’animaux uniquement si celle-ci est justifiée. Pour les législateurs de Rhénanie-du-Nord – Westphalie, justement, elle ne l’était pas. La Cour administrative fédérale en a cependant décidé autrement.
45 millions de poussins mâles sont tués tous les ans en Allemagne. Contrairement aux femelles, leur trop faible masse musculaire ne justifie pas leur élevage jusqu’à l’âge où ils pourraient être abattus pour leur chair.
la société Seleggt (…) a développé et commercialise un procédé permettant de connaître le sexe du futur poussin dès le 9e jour de couvaison.
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES
Auteur(s)
Anton Kunin
Auteur(s) de l'œuvre
Publication complète
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont composés / sélectionnés par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
Il faut savoir que la loi allemande permet la mise à mort d’animaux uniquement si celle-ci est justifiée. Pour les législateurs de Rhénanie-du-Nord – Westphalie, justement, elle ne l’était pas. La Cour administrative fédérale en a cependant décidé autrement.
45 millions de poussins mâles sont tués tous les ans en Allemagne. Contrairement aux femelles, leur trop faible masse musculaire ne justifie pas leur élevage jusqu’à l’âge où ils pourraient être abattus pour leur chair.
la société Seleggt (…) a développé et commercialise un procédé permettant de connaître le sexe du futur poussin dès le 9e jour de couvaison.
RECHERCHE PAR ÉTIQUETTES
0 0 voter
L'article est-il instructif ?
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires