L’orang-outan qui offrit son aide à un être humain

Imprimer l'article

Article-source publié le
 7 février 2020

Synthèse

Article-source publié le
 7 février 2020
Orang-outan - Bornéo
Il y a des gestes qui semblent appartenir au patrimoine commun de certains primates dont nous faisons partie. (Crédits : Anil Prabhakar)

AjustezCes options sont inopérantes sous Internet Explorer 8
votre confort de lecture

Un moment assez exceptionnel a été photographié récemment sur l’île de Bornéo. Une photo montrant un orang-outan offrant son aide à un homme qui se trouvait dans la rivière a été publiée mi-janvier par un photographe amateur, Anil Prabhakar. Il était en safari dans une zone forestière en Indonésie

L’homme qui a l’air coincé dans la rivière est en fait un agent travaillant pour la Fondation pour la survie des orangs-outans de Bornéo, une organisation à but non lucratif visant à protéger les espèces menacées. Le travailleur était en train de chasser les serpents de ce point d’eau pour protéger les primates, mais en plein travail, il a été interrompu par ce curieux visiteur.

Le photographe a confié jeudi 6 février au Daily Mail que le “chasseur de serpent” avait refusé la main du grand singe, car il s’agissait d’un animal sauvage.

“Quelqu’un lui a dit qu’il y avait un serpent dans la rivière. Le gardien s’y est rendu et a nettoyé les buissons. Un orang-outan est venu sur la rive et regardait ce qu’il faisait. Il s’est alors approché et a donné sa main. Le gardien s’est éloigné. Je lui ai demandé plus tard pourquoi et il a dit : ‘C’est un animal sauvage, pas un animal que nous connaissons’”, a expliqué l’auteur du cliché.

Une scène hors du commun qui a dû surprendre l’homme dans cette rivière.

Charles Deque

Imprimer l'article

Texte central

Franck Isaac

Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont choisis / produits par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)

Morceaux choisis

“Un orang-outan est venu sur la rive et regardait ce qu’il faisait. Il s’est alors approché et a donné sa main. Le gardien s’est éloigné.”
Adhérez-vous aux idées, opinions, ou constats de cet article ?

Non, je rejette en bloc à 100% toutes les idéesNon, je ne suis pratiquement d'accord sur rienNon, c'est assez médiocre, à 2 ou 3 détails prèsNon, c'est à peine passableJe ne suis qu'à moitié convaincu.eOui, c'est plutôt pas malOui, c'est globalement bien vuOui, c'est plutôt très bienOui, c'est excellentOui, c'est parfait à 100%

Note moyenne : 0,00 sur 0 votes.
Inscrivez-vous pour noter cet article et répondre aux sondages
Loading...

Post-Scriptum de Franck Isaac

Il est certain que certains humanistes radicaux crieront "halte à l'anthropomorphisme !", ne supportant pas qu'il puisse y avoir le moindre patrimoine commun comportemental avec nos cousins primates.
Pourtant, la plupart des éthologues reconnus attesteront qu'au contraire, il y a bien plus de similitudes que de différences entre eux et nous. En l'occurence, tout ce qui anime un être humain se retrouve chez les grands singes (amour, guerre, politique, altruisme-égoïsme, souvenirs, transmission culturelle, domination-soumission, jeux, recherche de plaisir, évitement de la souffrance, contagion émotionnelle etc.).
Il n'y a guère que le langage articulé, et ses immenses conséquences en termes de civilisations, qui marque une vraie rupture entre eux et nous.

Les commentaires se font directement au Forum

Texte central

Charles Deque

Publication
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont choisis / produits par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
“Un orang-outan est venu sur la rive et regardait ce qu’il faisait. Il s’est alors approché et a donné sa main. Le gardien s’est éloigné.”
NOS OBJECTIFS
But : Ouverture du Forum
Condition : 1000 inscriptions
1/1000 0.1%
But : Achat d'un ordinateur professionnel
Condition : 2600€
0€ 0%
AGIR PRÈS DE CHEZ SOI
Face à la disparition massive des insectes, et aux épandages massifs,
les oiseaux s'éteignent en silence
En disposant des boules de graisse autour de chez vous,
vous les aidez à survivre en ces temps difficiles
Une seule boule de de graisse nourrit plusieurs passereaux pendant quelques jours
Chaque boule de graisse ne dépasse pas 50cts, mais leur apport énergétique est énorme !
Précédent
Suivant
Fermer le menu
INTERAGIR

AIDER CANAL ANIMAL

HALLS DE LECTURE

INTERAGIR

AIDER CANAL ANIMAL

HALLS DE LECTURE