Il épargne son troupeau de l’abattoir et devient végétarien

Imprimer l'article

Article-source publié le
 le 1er février 2019

Synthèse

Article-source publié le
 le 1er février 2019
Sivalingam Vasanthakumar
Sivalingam Vasanthakumar dit “Kumar” a été frappé d'une brusque prise de conscience sur le sort de ses ovins.

AjustezCes options sont inopérantes sous Internet Explorer 8
votre confort de lecture

Sivalingam Vasanthakumar était éleveur de bétail dans le comté de Devon en Angleterre.
Le 28 janvier, il était en route vers l’abattoir avec ses vingt agneaux. À mi-chemin, il décide de changer d’itinéraire. Sivalingam va rouler 341 kilomètres en direction d’un sanctuaire pour animaux afin d’y déposer ses ovins. Depuis ce jour, il est devenu végétarien et fait à présent pousser des légumes.

Vasanthakumar n’est pas le seul fermier à avoir radicalement changé sa vision des choses.
En 2017, Jay Wild, agriculteur à la ferme de Bradley Nook dans le Derbyshire, a également sauvé la peau de son troupeau et est devenu vegan. Son histoire a fait l’objet d’un film, 73 cows, qui a été nominé à la British academy film and televisons art (BAFTA).  Qu’est-ce qui a provoqué un tel revirement chez ces éleveurs après des années à exercer le métier ?

Fiona Buckland, coach de vie, explique au Guardian qu’il s’agit d’une dissonance cognitive fondamentale: « La façon dont vous vivez votre vie ne correspond plus totalement à ce que vous ressentez. Vos valeurs personnelles ne s’alignent plus sur la performance personnelle. »

Ce sentiment de contradiction entre ce que vous pensez et ce que vous faites grandit jusqu’à ne plus supporter le malaise qu’il engendre. À partir d’un certain point, cette inharmonie vous pousse à changer de vie de façon radicale, à la manière d’une rupture amoureuse ou d’une démission spontanée.

Pourtant, ce genre de décisions drastiques ne sont pas si impulsives. Buckland explique que ces résolutions s’infiltrent dans notre inconscient petit à petit, durant des semaines, des mois voire des années. Elles surgissent lorsque nous n’y réfléchissons pas forcément, au milieu d’une file d’attente ou lorsque nous faisons la lessive par exemple.

Certaines situations sont propices à ces changements.
L’approche de la quarantaine ou le réveillon de fin d’année peuvent jouer un rôle. Stephen Palmer, membre de la British Psychological Society, fait remarquer au Guardian que l’année vient de commencer : l’atmosphère des bonnes résolutions a peut-être influencé Sivalingam Vasanthakumar à changer drastiquement sa conception du métier d’éleveur.

Jasmine Parvine

Imprimer l'article

Texte central

Franck Isaac

Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont choisis / produits par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)

Morceaux choisis

“Ce sentiment de contradiction entre ce que vous pensez et ce que vous faites grandit jusqu’à ne plus supporter le malaise qu’il engendre.”
“e genre de décisions drastiques ne sont pas si impulsives. Buckland explique que ces résolutions s’infiltrent dans notre inconscient petit à petit, durant des semaines, des mois voire des années”
Adhérez-vous aux idées, opinions, ou constats de cet article ?

Non, je rejette en bloc à 100% toutes les idéesNon, je ne suis pratiquement d'accord sur rienNon, c'est assez médiocre, à 2 ou 3 détails prèsNon, c'est à peine passableJe ne suis qu'à moitié convaincu.eOui, c'est plutôt pas malOui, c'est globalement bien vuOui, c'est plutôt très bienOui, c'est excellentOui, c'est parfait à 100%

Note moyenne : 0,00 sur 0 votes.
Inscrivez-vous pour noter cet article et répondre aux sondages
Loading...

Les commentaires se font directement au Forum

Texte central

Jasmine Parvine

Publication
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont choisis / produits par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
“Ce sentiment de contradiction entre ce que vous pensez et ce que vous faites grandit jusqu’à ne plus supporter le malaise qu’il engendre.”
“e genre de décisions drastiques ne sont pas si impulsives. Buckland explique que ces résolutions s’infiltrent dans notre inconscient petit à petit, durant des semaines, des mois voire des années”
NOS OBJECTIFS
But : Ouverture du Forum
Condition : 1000 inscriptions
1/1000 0.1%
But : Achat d'un ordinateur professionnel
Condition : 2600€
0€ 0%
AGIR PRÈS DE CHEZ SOI
Face à la disparition massive des insectes, et aux épandages massifs,
les oiseaux s'éteignent en silence
En disposant des boules de graisse autour de chez vous,
vous les aidez à survivre en ces temps difficiles
Une seule boule de de graisse nourrit plusieurs passereaux pendant quelques jours
Chaque boule de graisse ne dépasse pas 50cts, mais leur apport énergétique est énorme !
Précédent
Suivant
Fermer le menu
INTERAGIR

AIDER CANAL ANIMAL

HALLS DE LECTURE

INTERAGIR

AIDER CANAL ANIMAL

HALLS DE LECTURE