En 2019, le lobby de la viande danse avec le flexitarisme

Imprimer l'article

Article-source publié le
 27 février 2019

Synthèse

Article-source publié le
 27 février 2019
Le Flexitarisme d'Interbev
La nouvelle campagne d'Interbev vise à s'approprier et détourner les codes du flexitarisme. (Crédits : Interbev)

AjustezCes options sont inopérantes sous Internet Explorer 8
votre confort de lecture

Au Salon de l’agriculture, le spectaculaire stand de l’Interprofession de la viande (Interbev) s’est transformé en publicité géante pour les régimes alimentaires “flexitariens“.
Un sacré paradoxe quand on sait que les flexitariensParfois appelé semi-végétarisme, c’est une pratique alimentaire dont la base quotidienne est végétarienne, mais qui autorise une consommation occasionnelle de viande. On qualifie ainsi couramment de flexitarien quelqu’un qui a fortement réduit sa consommation de viande sans pour autant être devenu végétarien. (Source : Wikipédia) prônent une réduction des protéines animales en mangeant de la viande de façon raisonnable et raisonnée et en choisissant des produits de qualité issus d’une production durable et responsable.

Jusqu’ici, le stand Interbev, dans les différents salons de l’élevage ou de l’agriculture, était toujours drapé de rouge: la couleur sang, à la gloire de la viande.
Changement de pied cette année avec un stand inondé de vert printemps et d’arcs-en-ciel vantant la “planète flexi”. Une pure opération marketing en pleine vague vegan visant à promouvoir la viande de qualité mais qui fait l’impasse sur la réduction de la consommation de protéines animales, pourtant au coeur du flexitarisme.

“Aujourd’hui les autorités préconisent 500 grammes de viande, on est à 320 grammes en France. Le moins c’est déjà fait. Ce qu’on préconise, c’est manger mieux”, assume au micro du HuffPost Jean-François Guihard, président de la Confédération française de la boucherie.

Cette stratégie se veut aussi une réponse aux critiques des défenseurs des animaux. L’an passé, l’association “269 Libération Animale” avait d’ailleurs manifesté bruyamment devant le stand Interbev en brandissant des pancartes revendiquant la “libération animale”.

Pour éviter que des événements de ce type se reproduisent, les professionnels de la viande ont réalisé leur communication autour du flexitarisme avec pour slogan “Aimez la viande, mangez-en mieux”. Une communication pensée très en amont, un an et demi, et validée par les 21 familles au sein de l’interprofession d’après les informations de Jean-François Guihard. Le tout dans le but de séduire les “millennials”.

(…)

Myriam Roche et Pierre Tremblay

Crédits : Le Huffpost

Imprimer l'article

Texte central

Franck Isaac

Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont choisis / produits par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)

Morceaux choisis

“Changement de pied cette année avec un stand inondé de vert printemps et d’arcs-en-ciel vantant la “planète flexi”. Une pure opération marketing en pleine vague vegan”
“les professionnels de la viande ont réalisé leur communication autour du flexitarisme avec pour slogan “Aimez la viande, mangez-en mieux””
Adhérez-vous aux idées, opinions, ou constats de cet article ?

Non, je rejette en bloc à 100% toutes les idéesNon, je ne suis pratiquement d'accord sur rienNon, c'est assez médiocre, à 2 ou 3 détails prèsNon, c'est à peine passableJe ne suis qu'à moitié convaincu.eOui, c'est plutôt pas malOui, c'est globalement bien vuOui, c'est plutôt très bienOui, c'est excellentOui, c'est parfait à 100%

Note moyenne : 0,00 sur 0 votes.
Inscrivez-vous pour noter cet article et répondre aux sondages
Loading...

Post-Scriptum de Franck Isaac

Jamais en retard d'idées, le lobby Interbev détourne doc l'idée du régime flexitarien pour servir ses propres intérêts.
Le flexitarien réduit sa consommation de viande pour trois raisons possibles : sa santé, celle de la Terre, et le refus de participer massivement à la mort d'animaux de ferme.
Sans que ce soit une règle absolue, le flexitarisme peut être une étape vers le végétarisme.

Mais le lobby de la viande promeut un tout autre message : l'inclusion presque obligatoire de viande "de qualité" dans ce régime alimentaire.
Au lieu de simplement porter leur message sur la viande "locale", "bio" etc., il transforme le flexitarisme, pour en faire de la viande un élément central, et sanitairement positif, alors que c'est justement contre cette viande que le flexitarien tente de mettre une certaine distance, pour rompre avec ses vieilles habitudes alimentaires.
C'est habile, et la manœuvre peut aisément tromper ceux qui découvrent les tenants et aboutissants du flexitarisme pour déculpabiliser toute consommation de viande. En revanche, peu de chances que cela n'affecte la vision de "déviandatisation" des flexitariens confirmés.

Les commentaires se font directement au Forum

Texte central

Myriam Roche et Pierre Tremblay

Publication
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont choisis / produits par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
“Changement de pied cette année avec un stand inondé de vert printemps et d’arcs-en-ciel vantant la “planète flexi”. Une pure opération marketing en pleine vague vegan”
“les professionnels de la viande ont réalisé leur communication autour du flexitarisme avec pour slogan “Aimez la viande, mangez-en mieux””
NOS OBJECTIFS
But : Ouverture du Forum
Condition : 1000 inscriptions
1/1000 0.1%
But : Achat d'un ordinateur professionnel
Condition : 2600€
0€ 0%
AGIR PRÈS DE CHEZ SOI
Face à la disparition massive des insectes, et aux épandages massifs,
les oiseaux s'éteignent en silence
En disposant des boules de graisse autour de chez vous,
vous les aidez à survivre en ces temps difficiles
Une seule boule de de graisse nourrit plusieurs passereaux pendant quelques jours
Chaque boule de graisse ne dépasse pas 50cts, mais leur apport énergétique est énorme !
Précédent
Suivant
Fermer le menu
INTERAGIR

AIDER CANAL ANIMAL

HALLS DE LECTURE

INTERAGIR

AIDER CANAL ANIMAL

HALLS DE LECTURE