CHARTE DE VALEURS

Article 1 – Principes intangibles

La présente charte a pour objet de présenter les Principes Intangibles (P.I.) liées au fonctionnement du site web Canal Animal, qui ne saurait agir hors du champs de ces principes.

Article 2 – Objet central

Canal Animal est d’abord un média participatif, qui a pour objet central la reconnaissance de l’existence d’une Dignité animale dans la sphère législative française. Cette reconnaissance doit s’accompagner de dispositifs légaux interdisant et sanctionnant tout acte de cruauté contre un être animal détenteur de cette dignité-là.

Article 3 – Origines & raison d’être

Canal Animal trouve sa raison d’être en réaction à plusieurs facteurs autour de la condition animale moderne :

  • L’inscription du Code Civil en 2015 que « l’animal est un être sensible ». Toutefois, n’étant pas pas suivie de lois fortes protégeant cette sensibilité, cette inscription symbolique constitue alors un aveu cynique de cruauté d’Etat, contre l’animal qui n’a rien gagné avec cette reconnaissance tardive.
  • La complaisance d’Etat à s’aligner sur des groupes usant de l’animal comme simple « bête », « ressource », « produit » ou « marchandise », sans aucune considération aux dépens de son intégrité physique et mentale.
  • Les attentes d’une large frange de la population pour une meilleure protection animale, mais sciemment ignorées par le législateur.
  • L’incapacité des animaux à pouvoir s’organiser eux-mêmes pour défendre leurs droits fondamentaux.
  • Les « blessures par empathie » circulant de l’être animal à l’être humain. En effet, le traitement actuel des animaux dans divers domaine (chasse, élevage, cirque etc.), et les maux qui leurs sont infligés, ont une large porosité émotionnelle dans la sphère humaine. S’en prendre ainsi aux animaux constitue donc une agression par ricochet aux sentiments humains de millions de personnes.
  • Les immenses progrès scientifiques relatifs à l’intelligence et sensibilité animale, mais dont l’impact est quasi-nul dans le champs politique.
  • L’absence totale d’éducation animalière moderne auprès de la jeunesse, qui hérite souvent des idées reçues par leur aînés.
  • L’accélération de la 6eme extinction de masse des animaux sous la pression des activités humaines purement lucrative.

Canal Animal persistera dans ses activités de défense animale tant qu’au moins un de ces facteurs sera significativement actif sur le terrain de la cruauté, et des injustices.

Article 4 – Statut juridique

Canal Animal est, temporairement, une auto-entreprise fondée par Franck Isaac.

Son objectif est de devenir une association loi 1901, reconnue d’utilité publique et, au minimum, de le rester tant que cela s’avèrera nécessaire.

Tout autre enregistrement à vocation commerciale lui est interdit.

Article 5 – Sociétaires

Toute personne œuvrant au bon fonctionnement de Canal Animal, ou cotisant à l’organisation, est un Sociétaire de Canal Animal, quel que soit son rang et sa fonction. Au minimum, les Sociétaires :

  • Peuvent choisir où va leur contribution financière, sur un panel de choix déterminé par l’administration de Canal Animal
  • Ont un droit de vote (1 personne = 1 voix) sur les grandes orientations ou projet, soumis par l’administration aux Sociétaires.

Article 6 – Engagements

Canal Animal revendique une position pro-active en faveur de la protection animale, et qui n’engage que lui-même.

Il revendique aussi un rôle de passeur d’opinions et de connaissances, pour nourrir la réflexion et le débat sur la condition animale, et qui n’engage que ceux qui les expriment.   

Article 7 – Indépendance

Canal Animal Il n’est lié à aucun groupe extérieur. Il ne se revendique ni végane, ni végétarien, ni végétalien, et encore moins carniste.

La conservation de cette indépendance absolue est intangible, et une priorité centrale tant que Canal Animal existe.

Article 8 – Gratuité

Toute l’information diffusée sur Canal Animal est soumise à modération, tout en étant accessible à tous et gratuite.

Article 9 – Champs d’actions

Canal Animal se divise en 3 pôles distincts :

  • Pôle « médiathèque » : Sa mission éducative consiste à réunir, structurer et organiser tous les articles, vidéos, revues etc. liés à la condition animale, afin de donner encore plus de légitimité à la discipline animaliste, et de lutter contre la dispersion des Savoirs, et les idées reçues.
  • Pôle « rédactionnel » : Permettre la publication d’articles ou vidéos à destination de Canal Animal. Les contributions peuvent être externes, ou émaner de la rédaction interne. Dans tous les cas, ces publications sont soumises à validation de la rédaction.
  • Pôle « opérationnel » :  Faciliter la mise en réseaux de personnes et d’organisation concernés par la défense des animaux au sens large. Créer du lien social au travers d’un calendrier d’évènements, un guide associatif complet, un forum, et le décloisonnement des combats animistes pour une entraide solidaire sur le terrain, afin de valoriser la force du nombre d’Animalliés, bien supérieur à celui des esclavagistes et zoocidaires. A terme, Canal Animal entend aussi mettre en chantier des actions de terrain.     

Article 10 – Censure, modération, et positionnements de Canal Animal

Tous les textes publiés qui n’émanent pas directement de la rédaction interne de Canal Animal, peuvent exprimer tous les courants pro ou anti-animalistes, sans aucune censure.

Toutefois, chacun de ces textes sera « siglé » par Canal Animal par plusieurs biais possibles (chapeau du texte, choix des images, opinion générale, droit de réponse etc.) afin d’exprimer plutôt le soutien, ou plutôt le rejet des idées et du contenu présentés au public, et qui n’engage que la rédaction interne du site.

La censure est interdite, sauf pour des propos orduriers, diffamatoires, sans intérêt, ou répétitifs d’autres articles. Par ailleurs, soucieux de préserver une certaine qualité de français, la rédaction se réserve le droit de « bloquer » un texte, pour demander à l’auteur d’en revoir le style.   

Article 11 – Publicité

Toute publicité commerciale externe est interdite, considérant que la publicité de masse, en transformant le citoyen réfléchi en consommateur compulsif, possède une lourde responsabilité sur la condition animale contemporaine, prise dans l’étau d’une machine productive folle.

Seule la publicité interne au site, pour proposer ou vendre ses propres produits, est autorisée.

Article 12 – Transparence financière

Canal Animal tient à être irréprochable sur le plan financier. Tous les relevés bancaires sont consultables en ligne.

En outre, Canal Animal publiera chaque année son bilan comptable.

Article 13 – Apports financier

Les apports financiers permis sont le don des particuliers, des entreprises « éthiques », la vente directe de jeux de société, l’affiliation à des « market place » externes (paiement par commissions), les subventions institutionnels.

Tout apport financier à vocation commerciale, on contre « service », est strictement interdit.

Article 14 – Autorité des Valeurs intangibles

Tout Sociétaire qui agit délibérément en contradiction des Valeurs intangibles , ou pour nuire au bon fonctionnement de l’organisation pourra être déchu de son statut de Sociétaire.

ANNEXE

Cette annexe précise les positions actuelles de Canal Animal et se veut donc librement révisable par la rédaction dans le temps.

Annexe 1 – Dignité animale : une première définition

Tout animal manifestant une conscience évoluée, et dont la détresse évidente, peut choquer ou blesser les sentiments d’une part élevée de gens, possède une Dignité animale, aux côtés de la Dignité humaine.

Tous les mammifères et oiseaux possèdent la Dignité animale. Les micro-organismes en sont dépourvus.

Pour les autres familles d’animaux intercalés, il appartient à la science et à l’intelligence collective d’évaluer, pour chacun d’eux, si leur niveau de conscience mérite que l’individu isolé hérite de cette appellation.

Sur notre réseau, tout type d’animal détenteur de la Dignité animale, est appelé « être animal ».

Annexe 2 – Préséance de la Dignité Animale

Canal Animal revendique la préséance et la défense du Statut de Dignité animale, face à un corpus législatif hostile. Ces lois étant pensées contre les animaux, nous revendiquons le droit de les bousculer pour faire évoluer les règles du jeu, sans pour autant porter atteinte aux biens ou aux personnes.

A ce titre, considérant que le droit d’auteur actuel, qui verrouille les nouvelles connaissances acquises sur la sensibilité animale pour changer les idées reçues, et considérant que l’Etat se refuse de réformer les programmes de l’Éducation Nationale sur la place réelle des animaux, et nie toute implication éthiques de ces connaissances-là, Canal Animal assume d’en organiser, structurer et diffuser le contenu, puis d’en rémunérer plus tard les auteurs si les finances de l’organisation le permette.   

Fermer le menu