Avec son Dumbo, Tim Burton dénonce la captivité animale des cirques

Imprimer l'article

Article-source publié le
 26 mars 2019

Synthèse

Article-source publié le
 26 mars 2019
Dumbo - Burton
Burton réinvente Dumbo en posant certains enjeux de la captivité animale dans les cirques. (Crédits : Tim Burton / Walt Disney Company)

AjustezCes options sont inopérantes sous Internet Explorer 8
votre confort de lecture

Derrière les paillettes et la féerie Disney, “Dumbo” est avant tout l’histoire d’un éléphanteau né dans un cirque qui enchaîne ses animaux en cage.

Mais 78 ans après le film d’animation original, quatrième classique des studios de Walt DisneyTim Burton a tenu à modifier cette version pour y glisser un message contre la captivité animale.

(…)

Tim Burton avait plutôt à cœur de raconter la “belle histoire d’un être dont on se moque parce qu’il à l’air bizarre ou étrange, et qui transforme ce désavantage en quelque chose de beau”. Et pour ce faire, le réalisateur et son scénariste Ehren Kruger n’ont pas hésité à s’éloigner du modèle original.

(…)

Mais après moult péripéties qu’on préfère vous laisser découvrir au cinéma, le “Dumbo” version 2019 s’achève sur une scène où on retrouve un cirque d’un nouveau genre, dénué de toute cruauté animale.

“Je me souviens que lorsque j’allais au cirque enfant, malgré toute la magie du lieu, je n’aimais pas l’idée qu’il y ait des animaux sauvages, ça me mettait mal à l’aise”, se souvient Tim Burton pour Le HuffPost. Aujourd’hui, des municipalités et certains professionnels du cirque ont pris la décision d’arrêter les spectacles d’animaux à l’image de l’ancien dresseur André-Joseph Bouglione. Mais des centaines de milliers d’animaux sauvages vivent toujours en captivité dans les zoos, cirques et parcs animaliers du monde entier dans des conditions plus ou moins cruelles, à l’image des dauphins et orques du Marineland d’Antibes en France ou des lions du zoo de Rafah en Palestine.

Dumbo - disney
Les enjeux de la captivité animale ont bien changé depuis le premier Dumbo de Disney. (Crédits : Walt Disney Company)
Position plus nuancée sur les zoos

Si le réalisateur de “Dumbo” se prononce clairement pour l’interdiction de ces pratiques dans les cirques, il est moins catégorique lorsqu’on évoque la question des zoos. “Bien sûr je pense que la captivité animale n’est pas une bonne idée”, avance l’Américain de 60 ans. “Mais dans le cas de certains zoos, s’il n’y avait aucun de ces lieux, les enfants et les gens ne feraient peut-être plus du tout attention aux animaux et il y aurait encore plus d’espèces en voie d’extinction. Je pense que certains zoos, dans une démarche éducative, peuvent être vraiment utiles pour la protection de la vie sur Terre. Malgré ça, c’est un équilibre compliqué à trouver.”

Le nouveau “Dumbo” de Disney et son héros aux grandes oreilles superbement animé par les équipes du superviseur des effets visuels Richard Stammers pourraient-ils eux aussi jouer un rôle de sensibilisation pour la protection des éléphants ? “Tout ce qui peut amener ces sujets sur le devant de la scène est important”, nous répond Tim Burton qui espère transmettre “la beauté et le pouvoir” des animaux pour “inspirer les petits et les grands à les aider, à les protéger et à surveiller le braconnage.”

Sur le tournage de “Dumbo” en tout cas, aucun animal sauvage n’a été utilisé. Si Tim Burton nous raconte avoir travaillé “avec des chevaux et des chiens”, l’éléphanteau et sa maman ont été entièrement créé par ordinateur en post-production.

(…)

Louise Wessbecher et Clément Vaillant

Crédits : Le Huffpost

Imprimer l'article

Texte central

Franck Isaac

Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont choisis / produits par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)

Morceaux choisis

“Je me souviens que lorsque j’allais au cirque enfant, malgré toute la magie du lieu, je n’aimais pas l’idée qu’il y ait des animaux sauvages, ça me mettait mal à l’aise”
“Je pense que certains zoos, dans une démarche éducative, peuvent être vraiment utiles pour la protection de la vie sur Terre. Malgré ça, c’est un équilibre compliqué à trouver.”
“Sur le tournage de “Dumbo” en tout cas, aucun animal sauvage n’a été utilisé.”
Adhérez-vous aux idées, opinions, ou constats de cet article ?

Non, je rejette en bloc à 100% toutes les idéesNon, je ne suis pratiquement d'accord sur rienNon, c'est assez médiocre, à 2 ou 3 détails prèsNon, c'est à peine passableJe ne suis qu'à moitié convaincu.eOui, c'est plutôt pas malOui, c'est globalement bien vuOui, c'est plutôt très bienOui, c'est excellentOui, c'est parfait à 100%

Note moyenne : 0,00 sur 0 votes.
Inscrivez-vous pour noter cet article et répondre aux sondages
Loading...

Les commentaires se font directement au Forum

Texte central

Louise Wessbecher et Clément Vaillant

Publication
Titre, chapô, images, intertitres, infobulles
sont choisis / produits par Canal Animal.
Les omissions au texte-source sont signalées par le sigle (…)
“Je me souviens que lorsque j’allais au cirque enfant, malgré toute la magie du lieu, je n’aimais pas l’idée qu’il y ait des animaux sauvages, ça me mettait mal à l’aise”
“Je pense que certains zoos, dans une démarche éducative, peuvent être vraiment utiles pour la protection de la vie sur Terre. Malgré ça, c’est un équilibre compliqué à trouver.”
“Sur le tournage de “Dumbo” en tout cas, aucun animal sauvage n’a été utilisé.”
NOS OBJECTIFS
But : Ouverture du Forum
Condition : 1000 inscriptions
1/1000 0.1%
But : Achat d'un ordinateur professionnel
Condition : 2600€
0€ 0%
AGIR PRÈS DE CHEZ SOI
Face à la disparition massive des insectes, et aux épandages massifs,
les oiseaux s'éteignent en silence
En disposant des boules de graisse autour de chez vous,
vous les aidez à survivre en ces temps difficiles
Une seule boule de de graisse nourrit plusieurs passereaux pendant quelques jours
Chaque boule de graisse ne dépasse pas 50cts, mais leur apport énergétique est énorme !
Précédent
Suivant
Fermer le menu
INTERAGIR

AIDER CANAL ANIMAL

HALLS DE LECTURE

INTERAGIR

AIDER CANAL ANIMAL

HALLS DE LECTURE