HALL 6 - IDÉES

Thèmes Généraux
Lieux
Créée il y a 6 mois, la chaine youtube de « Sam, agriculteur indépendant » permet de découvrir son métier et de nombreux sujets quotidiens de ce métier. Dans une vidéo récente il dresse un constat de ses réalités, du manque de moyens de luttes et des difficultés d’accès à certaines solutions de défense face à ce qu’il appelle « Les oiseaux ravageurs ».
Le Chasseur Français
Créée il y a 6 mois, la chaine youtube de « Sam, agriculteur indépendant » permet de découvrir son métier et de nombreux sujets quotidiens de ce métier. Dans une vidéo récente il dresse un constat de ses réalités, du manque de moyens de luttes et des difficultés d’accès à certaines solutions de défense face à ce qu’il appelle « Les oiseaux ravageurs ».
Les simili viandes ne sont pas une solution miracle, prévient Olivier de Schutter, auteur de “La Politique des protéines”.
Positivr
Les simili viandes ne sont pas une solution miracle, prévient Olivier de Schutter, auteur de “La Politique des protéines”.
Étienne Fourmont, éleveur laitier dans la Sarthe, a fait réaliser une fresque sur son silo tagué. Une démarche soutenue par le collectif Les Z’Homnivores.
La France Agricole
Étienne Fourmont, éleveur laitier dans la Sarthe, a fait réaliser une fresque sur son silo tagué. Une démarche soutenue par le collectif Les Z’Homnivores.
«L’humain est un animal qui prétend ne pas en être un», affirme Laurent Bègue-Shankland, professeur de psychologie sociale à l’Université Grenoble Alpes et membre de l’Institut universitaire de France. Dans son passionnant ouvrage Face aux animaux (Odile Jacob), il explore le rapport tout en ambivalences qui nous lie à nos «meilleurs amis»: un lien fait de fascination et de domination, d’attachement mais aussi de cruauté… Pourquoi nos comportements à l’égard des bêtes sont-ils si paradoxaux? Que révèlent-ils de nous? Comment nous arrangeons-nous avec notre conscience pour manger des animaux ou pour les dépecer dans des expériences scientifiques? Entretien.
Le Temps
«L’humain est un animal qui prétend ne pas en être un», affirme Laurent Bègue-Shankland, professeur de psychologie sociale à l’Université Grenoble Alpes et membre de l’Institut universitaire de France. Dans son passionnant ouvrage Face aux animaux (Odile Jacob), il explore le rapport tout en ambivalences qui nous lie à nos «meilleurs amis»: un lien fait de fascination et de domination, d’attachement mais aussi de cruauté… Pourquoi nos comportements à l’égard des bêtes sont-ils si paradoxaux? Que révèlent-ils de nous? Comment nous arrangeons-nous avec notre conscience pour manger des animaux ou pour les dépecer dans des expériences scientifiques? Entretien.
La Société Francophone d’Ethologie Vétérinaire (SFEV) est une association fondée en 2016 à l’initiative de quelques vétérinaires passionnées de comportement animal. Cette association a pour objectif le partage des connaissances auprès du grand public, dans un domaine où les croyances et idées reçues ont parfois la vie dure.
Savoir Animal
La Société Francophone d’Ethologie Vétérinaire (SFEV) est une association fondée en 2016 à l’initiative de quelques vétérinaires passionnées de comportement animal. Cette association a pour objectif le partage des connaissances auprès du grand public, dans un domaine où les croyances et idées reçues ont parfois la vie dure.
Depuis peu, le regard porté sur les animaux se modifie. À tel point qu’on reproche à certains propriétaires de trop humaniser leur chien ou leur chat. Faut-il éviter à tout prix l’anthropomorphisme ?
Géo
Depuis peu, le regard porté sur les animaux se modifie. À tel point qu’on reproche à certains propriétaires de trop humaniser leur chien ou leur chat. Faut-il éviter à tout prix l’anthropomorphisme ?
Chiens et chats sont devenus de véritables membres de la famille. Leurs maîtres sont de plus en plus soucieux de leur bien-être. Pour prendre soin d’eux au quotidien, de nombreux services se multiplient notamment au travers d’applications smartphones.
CNEWS
Chiens et chats sont devenus de véritables membres de la famille. Leurs maîtres sont de plus en plus soucieux de leur bien-être. Pour prendre soin d’eux au quotidien, de nombreux services se multiplient notamment au travers d’applications smartphones.
Jean-Pierre Caujolle est depuis 2016 le président de la Fédération Départementale des Chasseurs des Alpes Maritimes. Ophtalmologue diplômé d’état, notre nemrod est un spécialiste reconnu mondialement pour son travail sur les tumeurs oculaires. Entre la chasse, sa fédération, ses patients et les conférences qu’ils donnent un peu partout dans le monde, le Président a réussi à trouver un moment pour accueillir l’équipe de Chassons.com dans son cabinet à Nice. Entretien.
Chassons.com
Jean-Pierre Caujolle est depuis 2016 le président de la Fédération Départementale des Chasseurs des Alpes Maritimes. Ophtalmologue diplômé d’état, notre nemrod est un spécialiste reconnu mondialement pour son travail sur les tumeurs oculaires. Entre la chasse, sa fédération, ses patients et les conférences qu’ils donnent un peu partout dans le monde, le Président a réussi à trouver un moment pour accueillir l’équipe de Chassons.com dans son cabinet à Nice. Entretien.
Le président de la Fédération nationale de chasse Willy Schraen a affirmé récemment qu'un animal pouvait uniquement manger et se reproduire. Qu'en est-il vraiment ?
Actu.fr
Le président de la Fédération nationale de chasse Willy Schraen a affirmé récemment qu'un animal pouvait uniquement manger et se reproduire. Qu'en est-il vraiment ?
En prélude au Sommet du Bien commun, Antoine Boulay, président de Bien Commun Advisory, défend l'élevage, prône la qualité et s'inquiète des dérives de l'animalisme.
Challenges
En prélude au Sommet du Bien commun, Antoine Boulay, président de Bien Commun Advisory, défend l'élevage, prône la qualité et s'inquiète des dérives de l'animalisme.
EURACTIV a rencontré Loïc, Alain et son fils Florent, trois éleveurs, deux générations, dans leur ferme familiale, en Vendée. Comme de nombreux éleveurs français, ils semblent osciller entre colère et désespoir.
Euractiv
EURACTIV a rencontré Loïc, Alain et son fils Florent, trois éleveurs, deux générations, dans leur ferme familiale, en Vendée. Comme de nombreux éleveurs français, ils semblent osciller entre colère et désespoir.
Coup de tonnerre lors de la remise des diplômes à la prestigieuse AgroParisTech : plusieurs jeunes diplômés ont déclaré leur refus catégorique du monde qui les attend.
Charlie Hebdo
Coup de tonnerre lors de la remise des diplômes à la prestigieuse AgroParisTech : plusieurs jeunes diplômés ont déclaré leur refus catégorique du monde qui les attend.
Chasseurs, pêcheurs, amoureux de la ruralité, nous vous transmettons dans son intégralité le communiqué de Monsieur Gérard Aubret, vice-président de la Fédération Nationale de Chasseurs au sujet de la menace qui pèse sur nous à l’occasion des prochaines élections législatives:
Chassons.com
Chasseurs, pêcheurs, amoureux de la ruralité, nous vous transmettons dans son intégralité le communiqué de Monsieur Gérard Aubret, vice-président de la Fédération Nationale de Chasseurs au sujet de la menace qui pèse sur nous à l’occasion des prochaines élections législatives:
Une vaste étude canadienne, ayant suivi 9000 enfants de 6 mois à 8 ans, semble montrer que les taux de fer, de vitamine D et de cholestérol sont comparables entre jeunes omnivores et végétariens. Mais l’absence de viande doit être compensée.
Libération
Une vaste étude canadienne, ayant suivi 9000 enfants de 6 mois à 8 ans, semble montrer que les taux de fer, de vitamine D et de cholestérol sont comparables entre jeunes omnivores et végétariens. Mais l’absence de viande doit être compensée.
A l’occasion de la Journée mondiale des espèces menacées, un collectif de photographes animaliers, de vétérinaires, d’avocats, d’institutions scientifiques et d’ONG alerte, dans une tribune au « Monde », sur l’impact de la prise et de la diffusion des photos d’animaux sauvages.
Le Monde
A l’occasion de la Journée mondiale des espèces menacées, un collectif de photographes animaliers, de vétérinaires, d’avocats, d’institutions scientifiques et d’ONG alerte, dans une tribune au « Monde », sur l’impact de la prise et de la diffusion des photos d’animaux sauvages.
Le 11 mai est la journée mondiale des espèces menacées. Dans cette tribune, Galitt Kenan, directrice du Jane Goodall Institute France rappelle la nécessité de lutter efficacement contre le trafic des espèces sauvages. Cette menace demeure mal connue du grand public. Elle ne se résume pas uniquement au braconnage et alimente une criminalité très organisée qui en tire des revenus colossaux au détriment du vivant.
Good Planet Mag'
Le 11 mai est la journée mondiale des espèces menacées. Dans cette tribune, Galitt Kenan, directrice du Jane Goodall Institute France rappelle la nécessité de lutter efficacement contre le trafic des espèces sauvages. Cette menace demeure mal connue du grand public. Elle ne se résume pas uniquement au braconnage et alimente une criminalité très organisée qui en tire des revenus colossaux au détriment du vivant.
La manière dont nous pensons et les mots que nous employons sont interdépendants, et les professionnels de l’agroalimentaire l’ont bien compris : pour occulter les violences envers les animaux, ils multiplient les euphémismes et détournements sémantiques.
Positivr
La manière dont nous pensons et les mots que nous employons sont interdépendants, et les professionnels de l’agroalimentaire l’ont bien compris : pour occulter les violences envers les animaux, ils multiplient les euphémismes et détournements sémantiques.
60% : c'est le chiffre correspondant au déclin des insectes volants en Grande-Bretagne depuis 2004. Un phénomène qui se vérifie également ailleurs dans le monde, rappelant la nécessité de préserver ces insectes, essentiels pour le maintien des écosystèmes de la planète.
RTBF / AFP
60% : c'est le chiffre correspondant au déclin des insectes volants en Grande-Bretagne depuis 2004. Un phénomène qui se vérifie également ailleurs dans le monde, rappelant la nécessité de préserver ces insectes, essentiels pour le maintien des écosystèmes de la planète.
Il faut avoir un culot exceptionnel pour affirmer comme Erik Fyrwald, le patron de Syngenta, autrefois fleuron de la chimie bâloise passée voici six ans en mains chinoises, que devant la pénurie de denrées alimentaires en raison de l’invasion russe de l’Ukraine, il faudrait renoncer à la production bio. C’est prendre en otage un drame particulièrement douloureux pour discréditer une dynamique qui enfin s’amorçait. Notons que les mêmes arguments sont utilisés par les mêmes milieux pour torpiller le « verdissement » de la politique agricole européenne.
La Tribune de Genève
Il faut avoir un culot exceptionnel pour affirmer comme Erik Fyrwald, le patron de Syngenta, autrefois fleuron de la chimie bâloise passée voici six ans en mains chinoises, que devant la pénurie de denrées alimentaires en raison de l’invasion russe de l’Ukraine, il faudrait renoncer à la production bio. C’est prendre en otage un drame particulièrement douloureux pour discréditer une dynamique qui enfin s’amorçait. Notons que les mêmes arguments sont utilisés par les mêmes milieux pour torpiller le « verdissement » de la politique agricole européenne.
Les agriculteurs subissent d’année en année de plus en plus de dégâts sur les semis de tournesol et de maïs, c’est un fait. Pourtant de plus en plus de chasseurs s’attellent à chasser les corvidés et les pigeons au printemps, protégeant ainsi les cultures, le tout parfaitement gratuitement évidement.
Chasse Passion
Les agriculteurs subissent d’année en année de plus en plus de dégâts sur les semis de tournesol et de maïs, c’est un fait. Pourtant de plus en plus de chasseurs s’attellent à chasser les corvidés et les pigeons au printemps, protégeant ainsi les cultures, le tout parfaitement gratuitement évidement.
SOUTENIR CANAL ANIMAL