ANIMAUX CAPTIFS & D'ÉLEVAGE

Thèmes Généraux
Lieux
Les simili viandes ne sont pas une solution miracle, prévient Olivier de Schutter, auteur de “La Politique des protéines”.
Positivr
Les simili viandes ne sont pas une solution miracle, prévient Olivier de Schutter, auteur de “La Politique des protéines”.
Ce mardi 17 mai, un quadragénaire a été condamné à 18 mois de prison assortis d’un sursis probatoire renforcé de deux ans pour "atteinte sexuelle sur un animal domestique". Les faits ont été commis entre le 5 février 2016 et le 3 mars 2022. L'auteur a la particularité d'être conseiller municipal dans une petite commune du Rabastinois, dans l'ouest du Tarn. C’est le propre frère du condamné qui a dénoncé ces agissements dans une lettre envoyée au maire.
La Dépêche
Ce mardi 17 mai, un quadragénaire a été condamné à 18 mois de prison assortis d’un sursis probatoire renforcé de deux ans pour "atteinte sexuelle sur un animal domestique". Les faits ont été commis entre le 5 février 2016 et le 3 mars 2022. L'auteur a la particularité d'être conseiller municipal dans une petite commune du Rabastinois, dans l'ouest du Tarn. C’est le propre frère du condamné qui a dénoncé ces agissements dans une lettre envoyée au maire.
Bonne nouvelle pour les palmipèdes ! Contactée par PETA, la mairie de Bourges a confirmé ne plus servir de foie gras lors de réceptions municipales, une « décision due à une volonté spécifique concernant le bien-être animal ».
PETA France
Bonne nouvelle pour les palmipèdes ! Contactée par PETA, la mairie de Bourges a confirmé ne plus servir de foie gras lors de réceptions municipales, une « décision due à une volonté spécifique concernant le bien-être animal ».
Lundi en Seine-et-Marne, un homme de 25 ans a été interpellé après avoir été vu en train de violer une chèvre. Le mis en cause, qui sera jugé en novembre prochain, a expliqué qu'il pensait que la bête était consentante.
24 Matins
Lundi en Seine-et-Marne, un homme de 25 ans a été interpellé après avoir été vu en train de violer une chèvre. Le mis en cause, qui sera jugé en novembre prochain, a expliqué qu'il pensait que la bête était consentante.
Les animaux des fermes à fourrure subissent un confinement intense, disposés en rangées dans des petites cages. Ils souffrent d’automutilation, de blessures infectées, de membres manquants et de cannibalisme. L’élevage d’animaux à fourrure va à l’encontre du concept le plus élémentaire de bien-être animal.
One Voice
Les animaux des fermes à fourrure subissent un confinement intense, disposés en rangées dans des petites cages. Ils souffrent d’automutilation, de blessures infectées, de membres manquants et de cannibalisme. L’élevage d’animaux à fourrure va à l’encontre du concept le plus élémentaire de bien-être animal.
Cette Allemande avec 40 ans d’expérience dans la photographie équestre a photographié près de 300 races de chevaux, mettant en valeur leur beauté naturelle et leur puissance dans des endroits éloignés tels que la Bavière, l’Islande, l’Inde et beaucoup d’autres.
The Epoch Times
Cette Allemande avec 40 ans d’expérience dans la photographie équestre a photographié près de 300 races de chevaux, mettant en valeur leur beauté naturelle et leur puissance dans des endroits éloignés tels que la Bavière, l’Islande, l’Inde et beaucoup d’autres.
L’élevage ovin qui jouit d’une bonne image auprès des consommateurs s’engage aussi dans l’amélioration de son bilan carbone.
La France Agricole
L’élevage ovin qui jouit d’une bonne image auprès des consommateurs s’engage aussi dans l’amélioration de son bilan carbone.
Bien que les apports aient augmenté sur les foirails en 2021, la Fédération des marchés de bétail vif (FMBV) a pointé les difficultés causées par la loi de santé animale et la loi Egalim 2.
La France Agricole
Bien que les apports aient augmenté sur les foirails en 2021, la Fédération des marchés de bétail vif (FMBV) a pointé les difficultés causées par la loi de santé animale et la loi Egalim 2.
À Chambéry (Savoie), les moutons et les chèvres d’une éleveuse locale ont pris possession des jardins des deux établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), Césalet Dessous et Césalet Dessus. L’objectif est de mettre en place un écopâturage qui utilise les animaux, comme les ovins, pour débroussailler et tondre les espaces extérieurs, explique Le Dauphiné Libéré.
20 Minutes
À Chambéry (Savoie), les moutons et les chèvres d’une éleveuse locale ont pris possession des jardins des deux établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), Césalet Dessous et Césalet Dessus. L’objectif est de mettre en place un écopâturage qui utilise les animaux, comme les ovins, pour débroussailler et tondre les espaces extérieurs, explique Le Dauphiné Libéré.
Des poursuites pour sévices graves, actes de cruauté et mauvais traitements La Société Briécoise d’Abattage (abattoir de Briec) et 4 salariés sont convoqués demain, mercredi 18 mai à 10 h, au tribunal correctionnel de Quimper suite aux images dévoilées en mai 2021 par L214.
Savoir Animal / L214
Des poursuites pour sévices graves, actes de cruauté et mauvais traitements La Société Briécoise d’Abattage (abattoir de Briec) et 4 salariés sont convoqués demain, mercredi 18 mai à 10 h, au tribunal correctionnel de Quimper suite aux images dévoilées en mai 2021 par L214.
L'UE et les associations de défense des animaux demandent à l'Islande d'interdire ses "fermes de sang", des élevages de juments dont le sang est utilisé pour créer des produits hormonaux destinés à augmenter la reproduction des animaux d'élevage.
Géo
L'UE et les associations de défense des animaux demandent à l'Islande d'interdire ses "fermes de sang", des élevages de juments dont le sang est utilisé pour créer des produits hormonaux destinés à augmenter la reproduction des animaux d'élevage.
Une équipe d'avocats demande la libération de l'éléphante Happy, arguant qu'elle possède le statut de personne morale.
Géo
Une équipe d'avocats demande la libération de l'éléphante Happy, arguant qu'elle possède le statut de personne morale.
Les éleveurs, suspectés de maltraitance animale sur des vaches et deux moutons présents dans leur ferme située dans le hameau de Cliquenois à Wambrechies, comparaissent ce mardi devant le tribunal judiciaire de Lille.
BFM TV
Les éleveurs, suspectés de maltraitance animale sur des vaches et deux moutons présents dans leur ferme située dans le hameau de Cliquenois à Wambrechies, comparaissent ce mardi devant le tribunal judiciaire de Lille.
Elles sont petites, mais indispensables à notre alimentation et aux écosystèmes. Depuis plusieurs années, elles disparaissent par millions. Alors que le 20 mai se tient la Journée mondiale des abeilles, découvrez ces insectes pollinisateurs complexes qui inspirent même une sagesse philosophique au théâtre.
Radio-Canada
Elles sont petites, mais indispensables à notre alimentation et aux écosystèmes. Depuis plusieurs années, elles disparaissent par millions. Alors que le 20 mai se tient la Journée mondiale des abeilles, découvrez ces insectes pollinisateurs complexes qui inspirent même une sagesse philosophique au théâtre.
La Société Francophone d’Ethologie Vétérinaire (SFEV) est une association fondée en 2016 à l’initiative de quelques vétérinaires passionnées de comportement animal. Cette association a pour objectif le partage des connaissances auprès du grand public, dans un domaine où les croyances et idées reçues ont parfois la vie dure.
Savoir Animal
La Société Francophone d’Ethologie Vétérinaire (SFEV) est une association fondée en 2016 à l’initiative de quelques vétérinaires passionnées de comportement animal. Cette association a pour objectif le partage des connaissances auprès du grand public, dans un domaine où les croyances et idées reçues ont parfois la vie dure.
La grippe aviaire fait des ravages en France : depuis 2000, plus de 122 millions d’oiseaux ont été abattus dans notre pays pour tenter d’enrayer la propagation de la maladie, et les producteurs décrivent cette année « une crise d’une violence jamais connue ». Dans ce contexte récurrent d’abattages massifs et de pertes économiques désastreuses pour les éleveurs de palmipèdes, PETA a écrit au Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (CIFOG) afin de proposer de financer la reconversion professionnelle des employés de la filière du foie gras dans la production de faux gras.
PETA France
La grippe aviaire fait des ravages en France : depuis 2000, plus de 122 millions d’oiseaux ont été abattus dans notre pays pour tenter d’enrayer la propagation de la maladie, et les producteurs décrivent cette année « une crise d’une violence jamais connue ». Dans ce contexte récurrent d’abattages massifs et de pertes économiques désastreuses pour les éleveurs de palmipèdes, PETA a écrit au Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (CIFOG) afin de proposer de financer la reconversion professionnelle des employés de la filière du foie gras dans la production de faux gras.
Le projet d'implantation d'un élevage industriel de saumons à Plouisy, dans les Côtes-d'Armor, continue (à raison) de susciter une forte opposition. Et le président de l'agglomération du coin continue de ne rien écouter.
Charlie Hebdo
Le projet d'implantation d'un élevage industriel de saumons à Plouisy, dans les Côtes-d'Armor, continue (à raison) de susciter une forte opposition. Et le président de l'agglomération du coin continue de ne rien écouter.
Sébastien Bouyssière, chargé de mission de France brebis laitière, explique comment les coûts de production des producteurs de lait de brebis ont progressé.
La France Agricole
Sébastien Bouyssière, chargé de mission de France brebis laitière, explique comment les coûts de production des producteurs de lait de brebis ont progressé.
EURACTIV a rencontré Loïc, Alain et son fils Florent, trois éleveurs, deux générations, dans leur ferme familiale, en Vendée. Comme de nombreux éleveurs français, ils semblent osciller entre colère et désespoir.
Euractiv
EURACTIV a rencontré Loïc, Alain et son fils Florent, trois éleveurs, deux générations, dans leur ferme familiale, en Vendée. Comme de nombreux éleveurs français, ils semblent osciller entre colère et désespoir.
Bonnot était un jeune mouton que nous avions libéré en 2016. Blessé et laissé sans soins, il était rongé par la gangrène quand nous l’avons soulevé du sol crasseux d'un sordide élevage puis emmené avec nous. Il rendit son dernier souffle sur la table d’opération d’un vétérinaire moins de 24 heures après avoir été arraché à son destin.
269 Liberation Animale
Bonnot était un jeune mouton que nous avions libéré en 2016. Blessé et laissé sans soins, il était rongé par la gangrène quand nous l’avons soulevé du sol crasseux d'un sordide élevage puis emmené avec nous. Il rendit son dernier souffle sur la table d’opération d’un vétérinaire moins de 24 heures après avoir été arraché à son destin.
SOUTENIR CANAL ANIMAL