Européennes 2019 : Pour ses 2eme élections, le Parti Animaliste double son score de 2017 En ce moment Le procès d’un cheval maltraité contre son ancienne propriétaire Les boucheries dérangées par des dizaines d’actions Antispécistes Insecticides et fongicides, un mariage mortel pour la ruche La bataille des Amérindiens pour sauver les

Focus

Agir

[do_widget id=black-studio-tinymce-3]

Ces grandes marques
qui tuent la gente animale

Ces grandes marques
qui respectent la gente animale

Comment surfer utile sur le Web pour la gente animale ?

l'OPINION PUBLIQUE

  • #1
  • #2
  • #3
91% des Français s’opposent au commerce de la fourrure (IFOP 2019)
 
91% considèrent que le "bien-être" des poissons devrait être au moins aussi protégé que les autres animaux (COMRES 2018)
 

90% sont favorables à l’interdiction de l’expérimentation animale si des méthodes substitutives existent (IFOP 2018)

90% sont défavorables aux élevages qui concentrent les animaux dans des bâtiments fermés sans leur laisser d'accès à l'extérieur (OpinionWay 2013)

89% pensent qu’il faut manger moins de viande (IPSOS 2017)

89% jugent la cause animale importante (IFOP - 2019)

 

89% sont « tout à fait » ou « probablement » d’accord que les campagnes d'information sur le bien-être animal pourraient être un bon moyen d'influencer positivement les attitudes des enfants et des jeunes à l'égard des animaux (Eurobaromètre 2016)

87% se disent opposés à l’élevage intensif (Yougov 2016)

87% souhaitent l’extension de la protection contre les mauvais traitements aux animaux sauvages (SOFRES 2011).

83% sont pour l'interdiction de la vénerie sous terre, et 73% n’imaginaient pas que cette chasse qui consiste à pourchasser avec des chiens jusque dans leurs terriers les animaux, existait encore (IPSOS 2018)

82% réclament l’interdiction de la chasse et du piégeage non seulement le dimanche, mais un deuxième jour par semaine, et l’intégralité des vacances scolaires (IPSOS 2018)

 82% estiment que la chasse représente une menace pour l’environnement, notamment à cause du plomb déversé dans la nature (IFOP 2018)

81% des Français désapprouvent ces mesures d’Emmanuel Macron en faveur de la chasse (IFOP 2019)

 

80% souhaitent protéger les grands singes en leur attribuant une personnalité juridique qui leur confère des droits fondamentaux inhérents à leur dignité (IFOP 2016)

 

78% sont favorables à la reconnaissance du statut d’être vivant et sensible pour tous les animaux sauvages (IFOP 2017)

 

77% sont favorables à ce que la France inscrive aujourd’hui dans sa Constitution la protection des animaux (IFOP 2018)

 

76% demandent l’interdiction de faire vivre un chien à l’attache ou en enclos (IFOP 2018)

 

75% se prononcent pour l’interdiction de la chasse à courre (IFOP 2019)

 

74% sont favorables à l'interdiction des corridas en France (IFOP 2018)

 

71% sont favorables à ce que la protection animale figure dans l’intitulé d’un ministère, où le « ministère de l’Environnement » deviendrait par exemple le « ministère de l’Environnement et de la protection animale » (IFOP 2018)

 

71% ne se sentent pas en en sécurité en période de chasse (IFOP 2017)

 

70% sont opposés à la captivité des dauphins et des orques dans des parcs aquatiques à des fins de divertissement (IFOP 2018)

67% sont favorables à l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques (IFOP 2019)

 

66% sont défavorables à la réglementation qui autorise toute l'année la chasse et le piégeage des belettes, fouines, martres, putois, corbeaux, corneilles, étourneaux, geais des chênes, pies, pigeons ramier, bernaches du Canada (IFOP 2017)

 

66% sont prêts à remplacer tout ou partie de leur consommation de viande de poulet par des alternatives végétales (IFOP 2018)

 

64% se disent favorables au changement de statut juridique des chevaux afin de leur éviter l’abattoir (IFOP 2013)

 

64% souhaitent interdire les élevages et les lâchers d’animaux destinés à la chasse (IFOP 2017)

 

62% trouvent injustifé que les chasseurs soient autorisés à intervenir dans les écoles (IFOP 2010)

 

59% sont favorables à l’introduction de repas sans viande ni poisson au moins une fois par semaine dans les cantines scolaires (BVA 2018)

 

58% sont favorables à l’interdiction du gavage (OpinionWay 2017)

 

42% déclare que les propositions en faveur de la chasse les dissuaderaient de voter pour un candidat (IFOP  2019)

 

38% déclarent que les propositions en faveur de la protection animale les inciteraient à voter pour un candidat (IFOP - 2019)

 

29% déclarent refuser d’acheter du foie gras pour des raisons éthiques liées à la souffrance animale (OpinionWay 2013)

 

14% comptent la lutte contre les cruautés faites aux animaux (gavage, abattage, etc.) parmi les causes les plus importantes à leurs yeux (IPSOS 2017)

[do_widget id=mbdb_book_widget2-4]

LE DOSSIER NOIR
DE LA CHASSE-LOISIR EN FRANCE

Ça nous plaît

Ça nous éclaire

Ça nous interroge

Ça nous désole

Ça nous agresse

Les Déclineurs regroupent les articles dont les auteurs ou sites de publications ont demandé à ce que leur contenu ne soit pas importés ou intégralement reproduits dans notre Zoothèque. La lecture complète de l’article se fait sur le site-source. Les articles les plus intéressants peuvent apparaître en doublon dans une autre rubrique, avec son image incrustée du logo « Déclineur » (le Z vert barré de rouge) pour indiquer à l’internaute que la lecture de l’article a lieu pareillement sur le site-source.

Fulgurances

Fermer le menu

L'Animalien est encore jeune, et ça travaille dur pour que tout le site soit entièrement opérationnel. Merci de votre patience.